11 novembre férié : Histoire et littérature

11 novembre férié : Histoire et littérature se rejoignent

Pour la plupart d’entre nous ce 11 novembre férié est de l’histoire ancienne. On nous en a tellement parlé qu’on en perd parfois le sens. Et puis quoi dire sur cet événement qui sorte de l’ordinaire? Je vous réserve ici une surprise.

Tout a commencé en été : 11 novembre férié

Non, ce n’est pas de la guerre dont je parle dans ce titre mais de la découverte du sujet de cet article…

Tout a commencé pour moi cet été lorsque, au fond d’une malle cachée dans la cave de la vieille maison de famille, j’ai trouvé un trésor. Oh, certes pas un de ces trésors dignes des archéologues; non, juste un témoignage touchant du passé, resté là dans son jus depuis… un siècle! Ce trésor : des exemplaires du journal « l’illustration » datant de la première guerre mondiale, dont j’ai joint ici quelques photos. Et grâce à ces journaux, j’ai découvert un auteur…

Un drôle d’auteur : 11 novembre férié

Des auteurs qui ont écrit sur la Grande guerre, il y en a pléthore. Des auteurs qui ont fait la Grande guerre, il y en a moins. Mais il y a un auteur qui a joué un rôle tout particulier dans le conflit de 14-18 : Pierre Loti.

Voici un personnage haut en couleurs, peu connu car fort décrié et mis au banc de touche pour ses frasques. Militaire de carrière, il a 64 ans lorsque la guerre éclate. Il est déjà retraité de la marine mais il décide de s’engager. On refuse, il insiste. Il va jouer plusieurs rôles dans cette guerre :

  • Depuis le front, il écrit des articles pour le très célèbre journal « L’illustration », alimentant la propagande de l’horrible Allemand à combattre et du bon soldat français courageux face aux dangers. Le conflit est dur, les français ont besoin de ce soutien moral.
  • Et en coulisse, il participe à des négociations et tentatives de rapprochement des deux camps ennemis. En vain.

Il continuera à diffuser ses articles jusqu’en mai 1918, date à laquelle, épuisé, il est contraint de rentrer chez lui.

L’article de Pierre Loti : 11 novembre férié

Voici un des nombreux articles que Pierre Loti a écrit depuis le front et qui sont parus dans le journal « L’illustration ». Je vous laisse le découvrir directement à travers les photos du magazine que j’ai retrouvé en parfait état…

Imaginez-vous dans l’ombre d’une cave en train de découvrir ce journal, déchiffrer ce texte, tourner ces pages que d’autres ont touchées cent ans plus tôt pour y lire et y apprendre les nouvelles de l’époque… celle où leur mari, leur fils était parti à la guerre. L’Histoire qui vous rattrape sans prévenir.

11 novembre férié texte de Pierre Lotila journée des étourderies partie 2

11 novembre férié

la journée des étourderies partie 3la journée des étourderies partie 4la journée des étourderies partie 5la journée des étourderies partie 6

Photos extraites de L’illustration : 11 novembre férié

Voici quelques photos parues également dans l’illustration, pour se mettre dans l’ambiance du texte, si on peut dire…

11 novembre férié mémoire guerre des tranchées
un paysage lunaire, ce qui était auparavant une forêt – des croix blanches au milieu de nulle part…
11 novembre férié tir canon tranchée
Des tirs nourris depuis les tranchées. Tireurs et cibles dans la poussière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a cent ans…

11 novembre férié

Et si vous souhaitez lire des romans autour de la guerre, voici une page qui vous proposera de belles lectures : des romans de guerre, mais pas seulement celle de 14-18

 

« Si j’étais né en 17 à Leidenstadt, sur les ruines d’un champ de bataille…

…et qu’on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps, d’avoir à choisir un camp. »

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.