Dune de Franck Herbert

Dune de Franck Herbert

Une référence incontournable dans la science-fiction, un univers qui a inspiré Star wars, et ouvert un genre nouveau…

Thème :

Désert, Saga, intrigue politique, religion, guerre, écologie, space-opéra

L’intrigue :

L’Empereur Padishah Shaddam IV règne en maître sur une immense partie de l’univers, conquise par l’Homme. Pour se débarrasser Duc Leto Atréïdes devenu trop populaire, lui offre la gérance de la planète Arrakis, aussi nommée Dune. Cette planète désertique hostile sillonnée par de gigantesques vers des sables, est très convoitée car elle est la seule source de la très rare et très chère « épice » qui décuple les capacités cérébrales, augmente la durée de vie… Leto assassiné, son fils Paul et sa compagne Jessica s’enfuient dans le désert. Ils rejoignent les Fremens, peuple secret qui s’est adapté à la vie dans cet environnement hostile, où l’eau est une denrée très rare.

Sur Dune se prépare alors un affrontement dont l’issue bouleversera la destinée de l’Empire humain.

Dune planète aride et roman riche
Dune- planète aride et roman riche

3 bonnes raisons de lire  « DUNE » :

  • Voici une grande Saga, celle de cette famille des Atreïdes et celle de cette bien étrange planète Dune. Ouvrir ce roman c’est entreprendre un grand voyage exotique et intelligent dans un univers riche et subtilement complexe. On découvre avec fascination des civilisations, leurs intrigues politiques, économiques et religieuses habilement entremêlées.
  • Dune c’est bien plus qu’une aventure de science-fiction. C’est une histoire de conquêtes, guerres,  pouvoir, trahisons et sciences, de passions, et de survie de la race humaine dans des conditions extrêmes où l’eau manque. C’est une intrigue implacable.
  • Dune c’est un livre culte, des phrases cultes ; des thèmes cultes tels que « la force », les vers de sables, une  planète aride, un empire… qui a inspiré Star wars…
Dune - pas une goutte d'eau, et dans ses sous-sols, l'Epice et les vers des sables...le meilleur et le pire.
Dune – pas une goutte d’eau, et dans ses sous-sols, l’Epice et les vers…le meilleur et le pire.

Anecdotes à raconter à la machine à café :

Voici le roman de science-fiction qui a été le plus vendu au monde avec plus de 12 millions d’exemplaires vendus.

Tout part d’un reportage sur les dunes de l’Oregon entreprit par Frank Herbert. Sa source d’inspiration, il la trouve également dans les romans de science-fiction de H.G. Wells, Robert Heinlein ou Jack Vance. Il crée un monde bien à lui, un monde aux accents mêlés d’exotisme oriental, de mythologie et de bouddhisme qui le passionnent.

Pendant six ans, il va créer de toute pièces, avec une imagination débordante ce « livre-univers ». Le roman sort en 1965 et reçoit en 1966 les deux prix les plus prestigieux de la science-fiction : le prix Hugo et le prix Nebula.

L’auteur va engendrer 6 tomes, puis le flambeau sera repris par son fils Brian qui complétera la série.

 Dune - un monument de la science-fiction

Dune - le désert à perte de vue
Dune – le désert à perte de vue

Dune – un monument de la science-fiction

Envie de lire  » Dune  » tout de suite? Suivez le lien vers le livre :

« Dune  » vous a plu? Pour aller plus loin,

Dune et sa place dans la science-fiction :

Dune est à la science-fiction ce que Le seigneur des anneaux est à la fantaisy : une référence, un univers à lui tout seul, un monde imaginaire riche et subtil, le début d’un nouveau genre.

Ici, la science-fiction est plus spirituelle que technologique. L’Homme est au centre de cet univers où les machines pensantes sont rejetées et jugées dangereuses. Ici la fiction est au service du message : quel devenir pour l’Homme dans son environnement ?

Une fable sur les dangers de l’exploitation d’une religion à des fins politiques, et sur les dangers d’une civilisation molle coincée dans ses acquis et ses conventions. Tellement d’actualité…

Extrait :

« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi. »

« Chaque route que l’on suit exactement jusqu’ au bout ne conduit exactement à rien. Escaladez la montagne pour voir si c’est bien une montagne. Quand vous serez au sommet de la montagne, vous ne verrez plus la montagne. »

 

Les grands thèmes abordés dans Dune :

Peu de romans apportent autant de richesse dans les thèmes qu’ils abordent. La richesse est autant dans l’originalité que dans la finesse avec laquelle ils sont traités :

  • Les navigateurs de la Guilde, mutants déformés par 4 000 ans de consommation intensive de l’Épice, qui maîtrisent le voyage spatial.
  • Les mentats, ordinateurs humains qui ont pris la place des machines pensantes après que le Jihad butlérien ait décrété leur interdiction dans l’univers connu.
  • L’ordre para-religieux du Bene Gesserit, dont la redoutable maîtrise corporelle, la politique génétique et les dons de prescience en font une secte féminine puissante et sans scrupule…
  • Le peuple des Fremens, sorte de touaregs du désert, vivant dans ce milieu hostile et extrême, rejetant la facilité du monde moderne, et partant à la conquête de l’univers sous la houlette de leur Messie.
  • L’Epice, ressource bienfaitrice convoitée par tous et source de guerres

 

Dune et ses représentants :

Dune, c’est l’histoire de querelles militaires et diplomatiques entre diverses factions qui se disputent l’Epice : des maisons aristocratiques, certaines remontant à la Grèce antique, des organisations aux intérêts divers comme la CHOM, Compagnie des Honnêtes Ober Marchands, désireuse de contrôler le marché de l’Epice, la Guilde spatiale, qui possède le privilège du transport interstellaire, et surtout le Bene Gesserit, un ordre religieux qui travaille depuis des générations à l’avènement du Kwisatz Haderach, le sauveur-prophète qui dirigera l’univers. Son bras armé, la Missionaria Protectiva, est chargé d’implanter des superstitions qui se transformeront en prophéties autoréalisatrices.

 

Dune – planète hostile et convoités :

L’Épice est une ressource rare et stratégique autour de laquelle se nouent des enjeux comparables à ceux que le pétrole a pu faire naître sur Terre. Elle apporte longévité, protection contre les maladies, mais surtout elle décuple les capacités intellectuelles et permet la transe spirituelle. Son origine précise est un mystère et les quantités disponibles sont rarissimes ; elle est par ailleurs impossible à synthétiser. L’ensemble de ces paramètres lui confère une valeur monétaire particulièrement élevée. C’est l’Epice qui a permis aux Hommes de conquérir une grande partie de l’univers.

Et sur Dune, l’eau est également une ressource rare et stratégique. Il ne pleut pas sur Dune. L’Homme y survit grâce à de complexes dispositifs permettant d’économiser l’eau. Le désert de Dune est mortel. Seul les Fremens ont pu y trouver refuge au prix d’efforts incroyables, afin d’y préserver leurs libertés, leurs coutumes et leur foi mystique. Réfugiés dans le sol, ils « sortent dans le désert » équipés de distilles, des combinaisons spéciales qui recyclent en permanence les fluides corporels afin de pouvoir rester hydratés. Le désert c’est aussi le danger lié à la présence de gigantesques vers des sables. Mesurant jusqu’à 450 m de long, ils sont attirés par les vibrations des pas, et se ruent sur leurs proies.

 

Dune et le monde des machines intelligentes :

Par le passé, un «Jihad Butlérien» a anéanti les machines pensantes. Les commandements de la Bible Catholique Orange, religion dominante de Dune, indiquent clairement que «Tu ne feras point de machine à l’esprit de l’Homme semblable», et les tâches réservées aux ordinateurs de nos jours sont effectuées par des humains spécialement choisis et entraînés afin de devenir des «mentats».

 

Dune et ses héros :

Paul Atréïdes y est un des personnages principaux. Fils du Duc assassiné et de Jessica, Révérende du Bene Gesserit, ce jeune homme se retrouve malgré lui pris dans les intrigues politiques et religieuses. Tourmenté par le rôle messianique, qui s’impose à lui, Paul est un jeune homme attachant dont la psychologie est profondément développée : est-il vraiment ce sur être espéré par les Révérendes du Bene Gesserit, qui manipulent les gènes des Maisons Nobles depuis des générations ? Est-il ce Messie attendu par le peuple de Dune, les Fremens, qui vivent cachés dans le désert, et rêvent de transformer Arrakis ?

 

Le roman et ses dérivés :

Dune est le premier d’une série composée de 6 tomes :

    • Dune
    • Le Messie de Dune

    • Les Enfants de Dune

    • L’Empereur-Dieu de Dune

    • Les Hérétiques de Dune

    • La Maison des mères

En 1984, Dune est adapté au cinéma par David Lynch. Le groupe californien Toto a contribué à la trame sonore du film.

En 1992, l’éditeur Français Cryo adapte le premier roman en jeu vidéo nommé Dune.

En 1992, Westwood Studios adapte le roman en jeu vidéo et fonde ainsi le genre du RTS : Dune II : La Bataille d’Arrakis.

 

 

Envie de lire d’autres romans de science-fiction? Voici mes propositions :

Ubik de P.K. Dick : un incontournable de la SF

Les robots d’Azimov : encore un incontournable de la SF sur le thème des humanoïdes

La stratégie Ender : Que ferions-nous si l’envahisseur était prêt à attaquer.

 

 

Retour vers la bibliothèque

Comment avez-vous trouvé cet article ?

5 thoughts on “Dune de Franck Herbert

  1. Ubik est totalement indescritible. Il n’y a eu aucune adaptation cinematographique, on sait pourquoi!
    Dune, premier tome de la saga de Herbert est une inspiration de la societe anglaise au 18-19e Siecle , les 3 000 pages qui vont de ‘Dune jusqu’a la maison des mères’ m’ont tenus compagnie au lycee puis 15 ans plus tard avec toujours autant de Plaisir. Entre l’ épice, le Bene gesserit et autre Ix c’est un monde a part entiere qui est l’essence de la Sf.
    Pour info, son fils a pris le relais en publiant l’histoire des maisons majeures sans helas l’haleine de son père.

    Didier

    1. Merci Didier pour ce commentaire. Pour mon prochain roman, c’est décidé, je lis Tau zéro. Je découvrirai par la même occasion Poul Anderson que je n’ai encore jamais lu. Merci pour le conseil! Et n’hésite pas à m’en donner d’autres.

      1. Dan Simmons est un auteur qui a le pouvoir d’envoyer le lecteur dans son univers. Il a fait une trilogie sf : Hyperion, la chute d’hyperion et Endymion. Seul le 1er est tres interressant. Le talent de ce monsieur est qu’il touche a plusieurs style avec un succes incroyable. Le seul livre qui m’a fait trembler pendant sa lecture est de lui  » l echiquier du mal « , qui parle des atrocites de la Gestapo durant la seconde guerre mondiale. Ils sont tous dispo chez moi si tu desires.

  2. Ouah! Tout est là! ! Merci pour cette analyse poussée!
    Dune est mon livre de chevet, je me désespère de voir qu’un grand nombre d’amateurs de sf ne l’ont jamais lu!
    C’est une grande source d’inspiration pour mes romans. Notamment la monnaie d’eau que j’imagine pour le futur sombre du livre « Mira » est un copié-collé de la monnaie des fremens.
    Bref, ce livre m’a marquée et je te remercie de lui avoir consacré tant de mots!

    1. Je suis ravie de trouver un fan de Dune. Il y a pour moi 2 monuments de la SF : Dune et Ubik. Dans des genres très différents ils ont ouvert la voie et inspiré de nombreux romans et films…c’est toujours un signe fort!

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.