Geisha de Arthur Golden (ou mémoires d’une geisha)

Geisha d’Arthur Golden

Un grand roman d’amour poétique qui vous emportera au pays du soleil levant et de ses traditions séculaires.

Thème :

romance, Japon, traditions, courtisanes, amour, rivalités, roman poétique, parcours initiatique, adapté au cinéma

L’intrigue :

A neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui fera d’elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville.

Geisha signifie "celle qui vit par l'art" : une œuvre d'art vivante
Geisha signifie « celle qui vit par l’art » : une œuvre d’art vivante

3 bonnes raisons de lire   » Geisha  » :

  • Pour moi, ce roman a sa place parmi les grandes romances classiques. Tous les ingrédients sont là. Sous forme de témoignage écrit à la première personne du singulier, Sayuri nous raconte sa vie : de petite bonne de neuf ans à Geisha admirée, en passant par ses apprentissages douloureux, ses ennemis, sa protectrice, les trahisons et les désillusions. Avec elle on souffre, on espère, on ressent toutes les couleurs de ses émotions. Et on la voit se transformer petit à petit. Une quête de soi, une sorte de parcours initiatique. Mais aussi un conte de fées pour adultes.
  • En ouvrant ce livre, vous allez être projeté au pays du Soleil levant et de ses traditions séculières et raffinées des années 30. Chaque future geisha, pour devenir une artiste accompli, doit suivre un long et laborieux apprentissage pour jouer du shamisien (instrument à cordes), accomplir la cérémonie du thé… Vous y découvrirez les codes très poussés qui régentent la vie des Geisha, leur façon de s’habiller, de se maquiller, les métaphores qu’évoquent leurs différents chignons…
  • L’écriture poétique, imagée, est touchante. Elle participe à ce dépaysement. Je vous laisse le découvrir dans les extraits ci-dessous. L’écriture a la force de susciter en nous de belles images riches et colorée, comme si on lisait un film…
Geisha : une tradition de plusieurs siècles
Geisha : une tradition de plusieurs siècles
estampe japonaise montrant une geisha
estampe japonaise montrant une geisha

Anecdotes à raconter à la machine à café :

Si Arthur Golden est américain, il a vécu au Japon. Pour raconter cette histoire, il s’est inspiré d’une célèbre Geisha, Mineko Iwasaki dont il avait recueilli le témoignage. Pourtant, le roman a fait polémique et Arthur Golden s’est attiré les foudres de Mineko.

Tout d’abord, il n’avait pas respecté un point des plus important dans la tradition japonaise et celle du monde fermé des Geisha: garder le secret sur l’identité de celle qui apportait son témoignage.

Ensuite, l’histoire de Mineko n’était pas aussi sulfureuse que celle, très romancée d’Arthur Golden. Si l’auteur voulait montrer la différence entre Geisha et prostituée, la distinction était parfois bien mince.

Mineko a fortement réagit en écrivant sa version afin de rétablir la vérité sur son passé : « ma vie de Geisha » dans lequel , entre autre, elle explique qu’une Geisha est avant tout une œuvre d’art vivante.

Le roman d’Arthur Golden n’est donc pas à voir comme un parfait témoignage des traditions des Geisha.  Les puristes de la culture japonaise y trouveraient certainement à redire, comme l’a fait Mineko. Mais il donnera un aperçu convainquant à tous ceux qui veulent découvrir l’univers de ces femmes si particulières et dont l’occident a fait tout un mythe. Un beau roman d’amour fictif qui vous emportera dans un superbe voyage exotique.

Geisha d'Arthur Golden, un roman célèbre dans le monde entier
Geisha d’Arthur Golden, un roman célèbre dans le monde entier

Envie de lire « Geisha  » tout de suite? Suivez le lien vers le livre :

 » Geisha  » vous a plu? Pour aller plus loin,

Les codes de vie d’une Geisha :

Devenir geisha est un travail de longue haleine, réservé aux plus jolies. Dès leur plus jeune age, les petites filles des familles pauvres sont vendues aux maisons de Geisha les « Okiyas ». La Mère qui tient une telle maison, appellée « Okamisan » régente la vie de ses geisha. Les fillettes sont d’abord utilisées pour les corvées ménagères. Puis elles commencent leur apprentissage et prennent le titre de « tamagos ». A partir de 17 ans on les appelle « maikos ». A chaque étape de sa vie, la geisha (apprentie ou avérée), est habillée et coiffée d’une façon bien particulière et un japonais pourra reconnaître d’un seul coup d’œil l’état d’avancement d’une geisha. Les  jeunes filles en apprentissage sont endettées et mettent des années à rembourser leur Okamisan : elles lui sont redevables de tous leurs apprentissages artistiques et également des kimonos peints à la main qui les mettent en valeur. Elles espèrent rencontrer leur « dana », un protecteur qui pourra les entretenir en leur fournissant l’argent, les précieux kimonos, et rembourser leur dette auprès de l’okimisan.

La période choisie par l’auteur est particulièrement intéressante : en 1930, les geisha sont nombreuses, et les traditions séculières sont tenaces. Puis la seconde guerre mondiale éclate et fait voler en miettes geisha et traditions. Un changement brutal que les héros auront bien du mal à assimiler.

Vous découvrirez dans le film ci-dessous un brin d’histoire des geisha, leur apprentissage des arts et les traditions qu’elles suivent, ainsi qu’un témoignage de Mineko Iwasaki et des geisha modernes.

Extraits de « Geisha »

« On ne peut pas demander au soleil de briller davantage, ni aux nuages de retenir la pluie. Pour un homme une geisha ne peut être qu’une demi-épouse. Nous sommes les femmes du crépuscule. Et pourtant découvrir la bonté après avoir connu tant de méchancetés, comprendre qu’une petite fille, plus courageuse qu’elle croyait l’être finirait un jour par voir ses vœux s’accomplir.. N’est-ce pas une forme de bonheur ? Après tout ce ne sont pas là les mémoires d’une impératrice, ni d’une reine, ce sont des mémoires d’un autre genre…. »

« Dans notre village de pêcheurs, à Yoroido, je vivais dans ce que j’appelais une « maison ivre ». Elle se trouvait près d’une falaise où le vent de l’océan soufflait en permanence. Enfant, j’avais l’impression que la mer avait attrapé un énorme rhume, parce qu’elle faisait des bruits sifflants. »

« Nous savons qu’un paysage d’hiver, avec des arbres couverts de neige, sera méconnaissable au printemps. Toutefois, je n’avais jamais pensé qu’il pouvait en être de même pour nous, humains. Quand j’appris que mes parents étaient morts, ce fut comme si j’avais été ensevelie sous une grosse couche de neige. Mais avec le temps, la neige avait fondu. A la place apparaissait un paysage que je n’avais jamais vu, ni même imaginé. »

« La femme qui m’a enseigné la cérémonie du thé avait dans les vingt-cinq ans et n’était pas une très bonne geisha. Mais la cérémonie du thé était sa passion, et prenait une dimension sacrée. Ainsi je ne tardais pas à m’intéresser à cette matière. C’était d’ailleurs la leçon idéale à la fin d’une longue matinée. Il régnait durant ce cours une telle sérénité ! Encore aujourd’hui, la cérémonie du thé me procure le même plaisir qu’une bonne nuit de sommeil. »

La nuque découverte d'une geisha se doit d'être fine et sensuelle, accentuée par le maquillage
La nuque découverte d’une geisha se doit d’être fine et sensuelle, accentuée par le maquillage. Sa forme représenterait le sexe féminin.

 Envie de lire d’autres romans d’amour dans des genres très variés? Voici mes propositions :

La mécanique du coeur - couverture
La mécanique du coeur – couverture

La mécanique du coeur de Mathias Malzieu un conte fantastique pour adulte

La nuit des temps : épopée à la découverte d'un passé enfoui. Elea et Païkan sont les nouveaux Roméo et Juliette, l'antarctique la nouvelle Atlantide. Un bouquin dystopie ado et adulte. Tout le monde y trouvera son compte.
La nuit des temps : Elea et Païkan sont les nouveaux Roméo et Juliette.

La nuit des temps de Barjavel un roman de science fiction au cœur de l’antarctique

La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier
La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier

La jeune fille à la perle une  histoire inspirée du célèbre tableau de Vermeer

Retour vers la bibliothèque

Que pensez-vous de cet article?

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.