MagnusMens épisode 2 – offert – dystopies ebook

MagnusMens épisode 2 – lecture offerte dystopies ebook

dystopies ebook

Le mois de décembre est propice aux rêves avec les fêtes de Noël. C’est le mois des cadeaux et du calendrier de l’avent. dystopies ebook

Alors j’ai décidé de vous offrir chaque jour un épisode gratuit de mon roman MagnusMens (détails du roman ici). dystopies ebook

Oui, si vous venez régulièrement sur ce blog, vous devez savoir que je propose ici de nombreux choix de romans gratuits (célèbres ou pas, classiques ou récents, en tout cas, tous de qualité). Comme dit le proverbe « charité bien ordonnée commence par soi-même. J’ai donc décidé de tenter l’expérience et c’est avec un écrit de mon cru que je vous invite à égrainer le calendrier de l’avent et découvrir chaque jour un nouvel épisode de MagnusMens… Irai-je jusqu’au bout de la démarche? Eh bien cela dépendra aussi de vous, de l’accueil que vous ferez à cette histoire, des commentaires que vous me laisserez. dystopies ebook

Voici la 4ème de couverture de ce roman  MagnusMens : dystopies ebook

« Ils ont tous embarqué à bord du vaisseau « Deus ex Machina » qui les emporte vers la bataille. Ils ont 17 jours pour s’entraîner avant le combat. 17 jours pour être prêt à tout…  dystopies ebook

Robots, Immortels, Humains : ils ont dû tous s’allier pour faire face à l’ennemi. dystopies ebook

Exaltés, impulsifs, arrogants : ils se sont tous portés volontaires pour sauver l’Alliance. dystopies ebook

Manipulateurs, criminels, MagnusMens : ils ont tous un secret… dystopies ebook

Aucun d’eux n’est en sécurité à bord. dystopies ebook

Aucun d’eux n’est innocent… » dystopies ebook

Bon voyage dans l’imaginaire. dystopies ebook

Vous avez manqué l’épisode précédent? Vous pouvez le lire ou le retrouver ici : Episode 1

Vous cherchez d’autres épisodes : reportez-vous en bas de cette page pour tous les liens. Pressé de lire la suite? Revenez chaque jour à 17h pour la parution de l’épisode suivant… dystopies ebook

dystopies ebook

Center et Cristal dystopies ebook

dystopies ebook

Toute l’Alliance venait d’entrer en guerre ! Pour la première fois depuis sa création il y a bien longtemps, notre unité était menacée. Les Mercenaires s’apprêtaient à attaquer la plus stratégique des planètes qui composent notre système politique : la planète noire, notre unique source de carburant ! dystopies ebook

Ils étaient en route. Les espions de l’Alliance l’avaient découvert. A moins que ce ne soit les Mercenaires eux-mêmes, si sûrs d’eux, qui avaient laissé filtrer cette information… dystopies ebook

La nouvelle était arrivée deux jours après la mort de mon père. Le Grand Conseil de l’Alliance avait convoqué tous les chefs d’état de chaque planète pour s’accorder sur les décisions à prendre face à l’envahisseur. dystopies ebook

Trévor avait été nommé Premier conseiller d’Aurore afin de pouvoir nous représenter. Comme la plupart des chefs d’état présents, il avait voté l’engagement de toutes les armées de l’Alliance. Le Grand Conseil proposait également d’attribuer les pleins pouvoirs à nos cinq Vénérables Sages, et de les nommer généraux de cette guerre. Trévor n’avait jamais rencontré les Sages. Tout ce qu’il savait d’eux de réputation concernait leurs immenses connaissances et leur aura quasi-divine. Comme tous les participants, il valida la proposition. dystopies ebook

Des jours sombres commençaient pour Aurore avec le deuil de son roi, l’incertitude sur sa succession et cette guerre pour laquelle il fallait quitter ses champs, se mobiliser, partir loin de sa terre natale. dystopies ebook

L’appel des Sages passa inaperçu auprès de tout le peuple, mais pas de Trévor. dystopies ebook

Contre les Mercenaires, il fallait une élite guerrière, des volontaires prêts à tout pour chasser l’ennemi. Sexe, couleur de peau, casier judiciaire, tout cela importait peu. Les Sages recrutaient des cœurs vaillants prêts à résister « autrement », et à qui ils promettaient en retour (si retour il y avait) de gagner une dignité de héros de légende. Toutes les fautes passées seraient effacées… C’est ainsi que je fus enrôlée dans l’aventure. dystopies ebook

Après avoir frôlé l’emprisonnement à vie, après ces jours d’incertitudes, enfin, j’entrevoyais un chemin à prendre. Je n’avais jamais fait la guerre et j’y risquerai ma vie, mais je tenais mon sort entre mes mains, ce serait le prix à payer pour mes frasques passées. Le cœur plus léger, je rassemblais mes maigres effets dans mon sac à dos et m’envolais vers les Sages. Pour la première fois, je quittais cette planète qui m’avait vu naître. J’étais libre. dystopies ebook

La planète du centre était le point de ralliement que m’avaient attribué les Sages. Je devais y rejoindre un camp militaire top secret, et de là embarquer avec d’autres « élus » dans un convoi de transporteurs pour rallier le vaisseau mère surnommé « Le Deus ex Machina ». dystopies ebook

Cette planète a la particularité de marquer approximativement le centre géographique de la zone de l’Alliance. C’est aussi la planète de nos origines, à nous tous les Humains de ce système. Elle est célèbre pour ses habitants cultivés et extrêmement charmeurs : les « Centers ». Elle est également célèbre pour ses robots intelligents apparus il y a quelques dizaines d’années et appelés les Vaucans, du nom de leur inventeur. dystopies ebook

J’avais glané ces informations au cours des visites d’émissaires étrangers que nous recevions. On m’avait vanté les mérites de cette société modèle réputée comme la plus évoluée de l’Alliance. dystopies ebook

En débarquant dans sa capitale Xaris, ma curiosité était déjà bien aiguisée. Le temps y était radieux ; en l’air, des avions aspirateurs de nuages cherchaient la perfection d’un ciel d’ozone. La ville était immense, luxueuse et il y régnait l’ordre. Le long des rues tracées au cordeau, s’élevaient des bâtiments imposants, aux façades agrémentées de motifs savamment étudiés donnant l’illusion de proportions encore plus gigantesques. Des places au carré parfait, défilaient les ribambelles de monomobiles, au rythme régulier et alterné des feux tricolores. Dans un ballet parfaitement synchronisé, les piétons traversaient en suivant le rythme inverse. La population était dense. Et tout ce fourmillement semblait réglé comme du papier à musique, comme si tout était écrit d’avance. Je ne saurais dire pourquoi j’en éprouvais un certain malaise. dystopies ebook

Au gris clair des façades, s’accordaient les tons pastel des passants. Devant moi, une jeune femme, les voiles légers de sa robe longue flottant à la brise, un petit enfant paisible contre ses jambes, flânait devant les vitrines bien ordonnées. Partout sur les visages et dans les attitudes se lisaient la grâce et la beauté. Malgré moi, les hommes attiraient mon regard avec leur physique de statue grecque. Un groupe de jeunes gens charmants me croisa. L’un d’eux en me frôlant, me regarda avec insistance. Je profitais de ce bref contact visuel pour sonder plus facilement son esprit : d’abord, ce qui me choqua le plus fut le mépris qu’il manifestait pour moi. D’où lui venait cette arrogance à se considérer d’office comme supérieur à une inconnue croisée dans la rue ? Je trouvais pourtant en lui beaucoup d’intelligence et de culture. C’est alors que je touchais enfin à ce qui m’avait mise mal à l’aise en traversant cette ville : un manque profond d’humanité. Je venais de le ressentir dans l’esprit de ce jeune Center, dans la beauté physique et l’élégance des habitants, mais aussi dans l’ordre de toute cette ville : la perfection poussée à son paroxysme. dystopies ebook

L’autre surprise concernait les Vaucans. Leur technologie me fascinait : certes, leur corps était constitué de métal, mais tout dans leurs gestes imitait l’allure et la grâce des Centers, comme s’ils voulaient mettre une volonté étrange et malsaine à ressembler à leurs maîtres. Et ils étaient extrêmement nombreux. En parcourant la ville, je crois bien en avoir vu en plus grande quantité que les Humains ! Partout, c’étaient les seuls à s’affairer. dystopies ebook

Là, un épicier vendait ses fruits et légumes sur le marché, ici un agent de la circulation réglait le trafic et faisait traverser des petits écoliers Centers ; le livreur, l’éboueur, le chauffeur de taxi, la nounou, tous des robots. Ce qui était le plus remarquable, c’était que dans la rue, seuls les robots s’activaient à leurs besognes, contrôlant la vie de toute la planète. Que faisaient donc les Humains ici à part flâner ? dystopies ebook

Moi qui viens d’une planète pauvre, peuplée essentiellement d’agriculteurs, à la vie dure et au sens pratique, j’étais choquée de constater combien la vie des Centers était douce et facile, axée uniquement sur des activités intellectuelles et les plaisirs. Je comprenais mieux maintenant pourquoi on comptait parmi eux les plus grands chercheurs, architectes, médecins… de toute l’Alliance. Et j’en éprouvais une certaine jalousie. dystopies ebook

C’est donc avec un certain soulagement que je franchissais le mur d’enceinte du camp militaire, lieu de rendez-vous. Une sentinelle m’ouvrit la seule petite porte creusée dans ce mur, et je me retrouvais comme sur une autre planète, au milieu d’un flot bigarré stupéfiant : des guerriers Zouloudou aux pagnes en bambou tressé et aux coiffes immenses croisaient des géants des grottes de « Trevas » en combinaisons intégrales ; les voix haut perchées des femmes oiseaux se mêlaient aux vibrations graves des marins de « Trisquelle » ; les prêtres et prêtresses de la planète « Petite nuit » perdus dans les sobres drapés de leurs toges anthracite contrastant au milieu d’un groupe d’ « Aron » couverts de bijoux ; la petite taille des gens de « Béliste » ; l’allure d’athlète de ceux de « Cristal », les éclats de rires expressifs de ceux de « Mistral » et le recueillement de ceux de « Grande nuit ». Toutes les races humaines étaient là. Tous ces visages, fins pâles, ou roses et ronds, noirs, aux pommettes saillantes ; toutes ces figures aux expressions si variées, ces sourires, ou ces mines graves, ces airs de guerriers farouches, tous ces yeux aux couleurs si différentes, tous avaient pourtant un point en commun : la même fierté et la même excitation de se savoir « élu ». dystopies ebook

Je reconnaissais ces peuples par les descriptions qu’on m’en avait faites, mais je n’avais croisé que très peu d’entre eux, depuis ma planète reculée. Des Vaucans embarquèrent avec nous. Et beaucoup de « Centers » également. Je suppose que ces derniers ne pouvaient pas se passer de leurs « robots à tout faire »… dystopies ebook

On nous avait regroupés par douze et entassés dans des transporteurs, ces appareils militaires légers, rapides, et très inconfortables, afin d’atteindre le vaisseau des Sages en attente dans une zone de l’espace tenue secrète. D’autres transporteurs avaient décollé d’autres points de ralliement sur d’autres planètes, mais nous n’en savions rien. Les transporteurs décollaient un par un, le plus discrètement possible pour éviter d’ébruiter l’opération. dystopies ebook

Puis ce fut l’espace. La traversée jusqu’au vaisseau du Deus ex Machina dura quarante minutes. L’appareil vibrait fortement. Les corps ballottaient, les sourires s’étaient effacés. Les visages palissaient à vue d’œil, malmenés par les soubresauts du transporteur. Ceux qui n’étaient pas malades scrutaient l’espace à la recherche de leur planète d’origine. Comme eux, je mesurais la distance qui me séparait de chez moi, l’esprit rêveur. dystopies ebook

Puis un objet sombre apparut. Derrière, l’espace disparaissait progressivement, planète après planète, étoile après étoile, comme si tout était gobé. Le corps noir occupait maintenant tout notre champ de vision. On ne distinguait presque rien de ses formes furtives, hormis un point blanc qui grossissait rapidement : le pavillon de l’Alliance. Nous étions en approche du « Deus ex Machina ». Le transporteur ralentit, semblant contourner le vaisseau, puis s’immobilisa. Alors, d’un coup, deux yeux blancs puissants s’allumèrent comme des phares et il nous apparut : une gueule immense de bête d’Apocalypse sortit de l’obscurité, la bouche tordue de rage, des motifs tribaux sur les bajoues. La figure de proue au regard féroce et plein de défi, semblait nous dire : « Que ceux qui veulent me servir y songent à deux fois avant d’entrer ! Et que ceux qui veulent m’attaquer s’enfuient immédiatement ! ». Dans le transporteur, tous les visages étaient maintenant pâles, les dos courbés, muets de stupéfaction. Alors le mécanisme d’ouverture se mit en marche. La bouche de la bête se fendit en deux, et les dents s’écartèrent pour laisser apparaître une langue rouge : la piste d’atterrissage. Elle nous engloutit… dystopies ebook

dystopies ebook

 

Episode 1                              Retour vers la bibliothèque                              Episode 3 (parution le 3/12/17)

dystopies ebook

Ce roman vous plait? Alors parlez-en autour de vous. Le bouche à oreille, c’est encore mieux que Google!

Et n’hésitez pas à me laisser un gentil commentaire : ce sera ma meilleure récompense.

 

Voici la liste des épisodes et leur date de parution sur le blog :

épisode 1du 1/12                  épisode 8 du 8/12                 épisode 15 du 15/12                épisode 22 du 22/12

épisode 2 du 2/12                 épisode 9 du 9/12                 épisode 16 du 16/12                épisode 23 du 23/12

épisode 3 du 3/12                 épisode 10 du 10/12              épisode 17 du 17/12               épisode 24 du 24/12

épisode 4 du 4/12                 épisode 11 du 11/12               épisode 18 du 18/12               épisode 25 du 25/12

épisode 5 du 5/12                 épisode 12 du 12/12               épisode 19 du 19/12

épisode 6 du 6/12                 épisode 13 du 13/12               épisode 20 du 20/12

épisode 7  du 7/12                épisode 14 du 14/12               épisode 21 du 21/12

dystopies ebook
MagnusMens roman gratuit épisode 2

   dystopies SF

4 thoughts on “MagnusMens épisode 2 – offert – dystopies ebook”

    1. Un grand merci à vous. Je suis touchée. Le roman est déjà disponible sur Amazon au format papier et numérique. Si cela vous tente, vous êtes la bienvenue!

      1. Bonsoir, merci pour votre réponse;
        Je suis moi même auteur et votre livre m’a beaucoup plu.
        En fait, c’est le tome 2 que je souhaiterai acheter 🙂
        Je vous souhaite une bonne soirée
        Myriam

        1. Ah, là il faudra attendre un peu : c’est en cours d’écriture…
          Merci tout plein pour vos encouragements!
          Saviez-vous que j’ai commencé sur ce blog une page pour les auteurs indé : le but est que les auteurs viennent présenter leur roman pour se faire connaître. Plus on est de fous…plus on a de chance d’être visible sur la toile : c’est le principe. Si cela vous intéresse…
          Sophie

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.