MagnusMens épisode 22 – dystopies adolescent

MagnusMens épisode 22 – lecture offerte dystopies adolescent

dystopies adolescent

Si vous venez régulièrement sur ce blog, vous devez savoir que je propose ici de nombreux choix de romans gratuits (célèbres ou pas, classiques ou récents, en tout cas, tous de qualité). Et que ce mois-ci, c’est avec un écrit de mon cru que je vous invite à égrainer le calendrier de l’avent. dystopies adolescent

Nous approchons du 25 décembre et voici maintenant 22 jours que je vous livre ici chaque jour un épisode de mon roman MagnusMens (détails du roman ici) en cadeau de Noel. Je suis ravie de pouvoir partager cette lecture avec vous. Ce qui me ferait le plus plaisir serait d’avoir votre avis de lecteur. Comment avez-vous trouvé les précédents épisodes? Que pensez-vous des personnages? Avez-vous envie de remonter à bord du Deus ex Machina? dystopies adolescent

Alors en route sans plus attendre !

dystopies adolescent

Vous avez manqué l’épisode précédent? Vous pouvez le lire ou le retrouver ici : épisode 21

Vous cherchez d’autres épisodes : reportez-vous en bas de cette page pour tous les liens. Pressé de lire la suite? Revenez chaque jour à 17h pour la parution de l’épisode suivant…

 

 

dystopies adolescent

L’ampoule (suite) dystopies adolescent

dystopies adolescent

Il est déjà dans la salle de sport lorsque j’arrive. Mais cette fois, il a choisi une salle plus grande, avec du monde autour de nous. Le message est clair, il ne veut pas me mettre en danger mais je ne comprends pas pourquoi il insiste tant à m’apprendre son drôle de jeu ! Il se tient toujours loin de moi, sans rien me dire et nous recommençons les mêmes gestes qu’hier. Inlassablement. De plus en plus vite. Je suis rapide pour une Humaine. De façon presque anormale. Pourtant cela ne semble pas lui suffire. Par moments, il corrige mes mouvements, me fait accélérer encore. Pour donner le change devant les autres, nous effectuons aussi quelques mouvements de yoga, dans lesquels les mains sont prépondérantes. dystopies adolescent

–          Tu voulais que je démissionne hier, et aujourd’hui tu veux qu’on s’entraîne ensemble. Tu as l’habitude de changer aussi souvent d’avis ?

–          Je n’ai pas changé d’avis. Tu as décidé de me suivre. Mais n’oublie pas ! Si tu n’arrives pas à ce que je veux d’ici à ce soir, il faudra absolument que tu partes. Je saurais t’en persuader…Maintenant, tais-toi et bosse. dystopies adolescent

Et il s’écarte un peu plus de moi.

Lorsque la salle se vide pour la pause repas, il me fait signe de partir rejoindre les autres. Puis tout recommence : l’étrange ballet toujours plus rapide, sa froideur et sa distance, les précautions qu’il prend pour que nous ne soyons jamais seuls. Je m’applique, m’épuise. Jusque tard dans la soirée. Petit à petit la salle commence tout de même à se vider. Et lorsque la dernière personne s’en va. Il s’arrête, face à moi. Je devine qu’il me regarde par-dessous sa capuche. dystopies adolescent

Le défi qu’il m’a lancé prend fin maintenant. Est-il satisfait ? Vais-je pouvoir lui résister s’il me menace ? Je reste moi aussi campée sur mes jambes, prête à un éventuel affrontement. Puis du capuchon sort un : dystopies adolescent

–          Bonsoir.

Et il sort.

Je n’y comprends rien. Quelques instants plus tard, on vient me chercher : les Sages m’attendent dans leur salle d’audience. dystopies adolescent

–          Gabrielle d’Aurore, votre double a voulu vous enseigner un mouvement de défense très particulier. Nous avons donné notre accord.

Ainsi les Sages savaient et approuvaient…Qu’est-ce que L’Immortel a tramé derrière mon dos ?

–          Il vient de nous informer que vous êtes prête. Nous allons vous expliquer à quoi servent ces gestes. dystopies adolescent

Et ils me tendent un petit objet long en verre, une sorte d’aiguille avec un renflement au centre contenant un liquide transparent.

–          Cette ampoule contient un puissant narcotique. Cette dose est calibrée pour neutraliser un Immortel en cas d’attaque. Bien entendu, il est impératif qu’elle ne soit utilisée QUE pour un Immortel. Une telle dose tuerait un Humain à coup sûr. Vos ordres sont de la conserver toujours sur vous à portée de main. En cas de danger, les gestes que vous avez pratiqués vous permettront de planter rapidement cette ampoule dans le corps de l’Immortel qui vous aura agressé. Elle ne se cassera qu’avec les gestes qui vous ont été montrés. L’habilité de vos gestes vous permettra de surprendre votre adversaire et de faire mouche. dystopies adolescent

–          Vais-je devoir me battre contre des Immortels ?

Un des Sages tente d’étouffer un rire cynique : dystopies adolescent

–          Le seul Immortel que vous côtoierez est Faustus. C’est lui qui a souhaité vous armer de cette ampoule pour vous protéger de lui.

Je suis sous le choc de cette révélation.

–          Je vous conseille néanmoins de faire en sorte de ne jamais le provoquer. Rappelez-vous que votre serment ne peut être rompu. Tels sont nos ordres. A vous de faire le nécessaire pour vous entendre. Vous n’avez pas le choix… Vous pouvez disposer.

dystopies adolescent

Ce soir-là encore, je n’arrive pas à m’endormir. Bien des « pourquoi » tournent en boucle dans mon esprit. dystopies adolescent

Un peu sonnée, un peu rêveuse, je pars errer à travers les couloirs du vaisseau, à la recherche du sommeil que je n’arrive pas à trouver. Sans m’en rendre compte, mes pas m’emportent vers du bruit et de la musique. On s’amuse et on danse par ici, sans doute pour chasser le stress de la journée. Tout à coup, Je suis tirée par-derrière. Ruddy m’attrape violemment ! dystopies adolescent

–          Alors, P’tits bras, on se balade sans son double ? C’est dangereux pour une jeune fille sans défense comme toi. Tu n’as pas peur de faire de mauvaises rencontres ? A moins que tu aies changé d’avis et que tu quémandes mon aide ?

Dans ses yeux une ombre passe. Je commence sérieusement à être intriguée par cette manifestation. Mais je n’ai pas le temps de sonder son esprit que sa bande arrive derrière lui. Je siffle entre mes dents : dystopies adolescent

–          Ruddy, nous n’allons pas pouvoir rester seuls longtemps. Regarde qui va là…Lâche mon bras espèce de fumier !

Sa rage est montée d’un cran. Il est embarrassé devant les siens. Mais au lieu de me laisser, il se met à parler fort en me collant ma main sur le front : dystopies adolescent

–          Tu vas me saluer, espèce de tête de mule ! Allez !

Et tout doucement pour que les autres n’entendent pas : dystopies adolescent

–          Tu viendras à moi, P’tits bras. Tu ne pourras pas le supporter longtemps. Alors tu auras besoin de ma protection…

–          Arrête de la secouer comme ça, Ruddy. Pas la peine d’y passer tes nerfs. Tu n’as qu’à l’envoyer au labyrinthe.

–          Ca fait déjà deux fois qu’elle y va Rocky ! Et regarde-moi cette entêtée ! dystopies adolescent

–          T’inquiète, elle finira par lâcher prise. Y en a jamais aucune qui t’a résisté…Allez, laisse-la…

–          P’tits bras : trente minutes demain… dystopies adolescent

J’ai envie de l’étrangler, mais je garde le sourire qui l’agace tant et plonge mes yeux dans les siens :

–          Tu n’as pas peur que je m’habitue, Ruddy ?

Son regard a tourné au vert. Qu’est-ce que c’est que cette ombre ? Pas le temps d’en savoir plus ; ses acolytes l’attrapent par le bras pour éviter qu’il me réduise en bouillie et l’entraînent plus loin. Je crois que j’énerve bien Gonflette : son esprit était en fusion ! Nous verrons bien qui des deux lâche prise le premier… dystopies adolescent

Je viens juste de tourner dans le couloir, qu’une main à nouveau agrippe mon bras. Je sursaute : Luc !

–          Eh, Gabrielle ! Tu as une tête à avoir besoin de te distraire. Un zombie a le teint plus frais. Allez ! Viens t’amuser avec nous. Tu nous raconteras ce que tu as bien pu faire de plus important que l’entraînement avec l’escadron ! Délanaux était en rage après nos Vénérables Sages, tu sais ! dystopies adolescent

–          Les Sages ? Comment ça ?

–          Oui, quand hier ils lui ont fait annoncer qu’ils te retenaient pour un autre entraînement et que tu ne pourrais pas te joindre à l’escadron ces deux jours ; il s’est mis à crier aux fous, en déclarant qu’il ne lui était pas possible de mener à bien sa mission dans de telles conditions et qu’on ne pouvait pas décider à la dernière minute d’un tel changement dans l’équipe…Bref il s’est défoulé. Et quand il a eu fini, il a nommé Stephen pour voler à ta place ! dystopies adolescent

L’escadron. J’ai oublié l’escadron et l’entraînement en vol. Et tous les pilotes. Deux jours pratiquement en vase clos avec l’Immortel m’ont fait oublier ce qui fait l’essentiel de ma vie. Et les Sages ont couvert mes absences ! Tout à coup je me vois dans les yeux de Luc : une folle complètement déphasée. Il me tapote le dos gentiment : dystopies adolescent

–          Allez, je t’emmène !

Je le suis sans rien dire, et m’enfonce un peu plus vers le bruit.

–          Regardez qui je vous amène…

Rog est enthousiaste : dystopies adolescent

–          Une revenante ! Regarde, Gabrielle, ce qu’on a fait de cette salle ! C’est fête ce soir. Des potes de Zouloudou nous font un concert ! On a trouvé quelques boissons pour improviser un bar. Et il y a de belles filles partout. Reste plus que la déco qui laisse à désirer…les murs en tôle, ce n’est pas formidable pour la sono, et il manque quelques spots pour l’ambiance. Mais on progresse, tu ne trouves pas ? dystopies adolescent

La salle est bondée, la musique envahissante et les lumières font plisser mes yeux. Après deux jours de concentration intense dans une salle presque vide et silencieuse, je suis sonnée par toute cette agitation. Je force un sourire pour être à la hauteur de son enthousiasme.

–          Bravo. dystopies adolescent

Clar et Freyj sont déjà en pleine discussion avec Anton, le gars de Trisquelle qui hait tant l’Immortel. Il me lance un regard noir et se détourne de moi avec dégoût. dystopies adolescent

Deux jeunes femmes et un homme que je ne connaissais pas se sont joints à eux. Leur corps élancé et souple me fait penser à des lianes, des lianes musclées tout de même. Je les aurais bien vus dans un défilé de mode plutôt qu’ici. Evidemment les yeux des mâles environnants brillent pour les deux demoiselles. Quant à l’homme qui les accompagne et qui semble un peu plus âgé, j’avoue qu’il attire l’œil. L’une des deux jeunes femmes m’observe avec curiosité : dystopies adolescent

–          Ah, c’est toi le…la… disons l’équipière de l’Immortel ?

Son ton est hautain et dans son esprit je lis beaucoup d’arrogance. J’ai l’impression de tremper dans un bain d’acide. Mais je suis dans un tel état de fatigue que je ne ressens aucune colère monter à ma gorge. Devant ma grise mine, Rog intervient : dystopies adolescent

–          Gabrielle, je te présente Lise et Eléanore. Un binôme hors pair ! Elles viennent de la planète Center…

Il s’est tourné vers elles en disant cela et ses yeux sont restés accrochés sur l’une d’elles. dystopies adolescent

–          Emmanuelle n’est pas avec toi…

J’ai laissé ma phrase en suspen, et Rog m’a fusillé du regard. dystopies adolescent

L’homme à côté de Lise et Eléanore intervient, voyant qu’on l’oublie :

–          Et moi, je suis Raphaël, un Center également. dystopies adolescent

Sa silhouette de mannequin baraqué, ses beaux yeux bleu lagon, son visage fin et épuré, sa cicatrice sur la tempe façon « loubar chic », tout dans son aspect est parfait. Parfait et lisse. On sent qu’il prend soin de son apparence, du choix de ses vêtements, fluides et entièrement blancs, pour faire ressortir son bronzage. Une couverture de magazine : très belle image sans épaisseur. Il me sourit et son sourire l’humanise, lui donne un peu de relief. dystopies adolescent

Eléanore semble vouloir faire connaissance à sa façon :

–          Sais-tu que notre planète est celle qui est la plus représentée dans « le Deus ex Machina ». Il faut dire que nous suivons tous une formation de haut niveau. Et toi, de quelle planète viens-tu ? dystopies adolescent

–          La planète Aurore.

–          Hum, connais pas…

–          C’est aux portes de l’Alliance. Bien loin de chez vous. dystopies adolescent

–          As-tu eu l’occasion de visiter la planète du centre ? Chez nous on la surnomme « Center ».

Luc enthousiaste se mêle à la conversation, indifférent au ton hautain de cette donzelle : dystopies adolescent

–          Je n’y ai mis les pieds qu’une fois, mais je rêve d’y retourner. Gabrielle, si tu voyais les engins spatiaux qu’ils ont là-bas ! Sûrement rien à voir avec les « fers à repasser » sur lesquels tu as appris à piloter…

Les deux filles en forme de lianes rient à gorge déployée. Rog est subjugué. S’il le pouvait il goûterait à leur sourire de midinettes. Agacée, je tente pourtant de donner le change dans la conversation mais le cœur n’y est pas. Quand la discussion revient sur l’Immortel, mon état d’esprit s’assombrit encore. dystopies adolescent

Cette fois, c’est Lise qui se lance sur le même ton :

–          Pourquoi ton Immortel couvre-t-il toujours son visage ? Ce monstre est-il si laid ? L’as-tu vu Gabrielle ? Ciel, cela doit être horrible d’être l’équipière d’un tel spécimen ! dystopies adolescent

Décidément, ces airs hautains et ses préjugés m’exaspèrent et je crois bien que mon sang a commencé à s’échauffer :

–          C’est le combattant le plus compétent à bord du Deus ex Machina. Pourtant, je ne crois pas qu’il se soit formé sur ta planète…bien qu’il en soit originaire, en quelque sorte… dystopies adolescent

Soudain, les « Centers » se sont tous figés, un mélange d’outrage et de culpabilité dans le regard. Une chape de plomb pèse sur nous. L’histoire que m’a racontée Emmanuelle sur l’origine des Immortels est donc vraie. Lise est la première à reprendre ses esprits :

–          Comment peux-tu dire une chose pareille. Bien sûr qu’il n’est pas venu chez nous et il n’y mettra jamais les pieds ! Je commence à comprendre pourquoi vous formez une équipe : deux acariâtres ensembles ! dystopies adolescent

Anton, qui était en pleine discussion avec Freyj, s’est arrêté net de parler. Son regard d’acier s’est fixé sur moi. Il connaît visiblement cette histoire. Il se tait mais je sens sa haine pour moi. Un mot s’est formé dans son esprit : corrompue. dystopies adolescent

Clar ne semble pas avoir compris mon allusion. Elle s’interroge sur l’emprise que son entraînement exerce sur moi.

Et Rog en rajoute :

–          C’est vrai que tu deviens un vrai dragon. Toujours de mauvaise humeur, prête à cracher le feu…C’est malsain que tu t’entraînes avec lui…La preuve, tu n’oses même pas en parler…Allez, Lise, laissons-la et viens danser avec moi, cette chanson, c’est ma préférée… dystopies adolescent

A quelques pas de là une silhouette aux belles boucles brunes s’est éclipsée, blême. Rog n’a rien vu. Luc tend sa main à l’autre fille en guise d’invitation à danser :

–          Eléanore… dystopies adolescent

Je les observe, aigrie. Quels peuvent bien être les talents de ces deux filles, à part le charme incontestable qu’elles semblent exercer auprès de la gent masculine ? Je me sens comme une provinciale qui découvre le monde.

Sur la piste, Rog est penché vers Lise, bien plus petite, le corps dangereusement en déséquilibre. Après ces deux jours à huis clos, ces mondanités m’exaspèrent et me choquent. Non, c’est un peu faux. Ce n’est pas lié à ces deux derniers jours. C’est vrai que sur ma planète, les distractions ne sont pas nombreuses et la population peu boute-en-train. Et puis, j’ai toujours été une solitaire. Mon statut ne me permettait pas de me détendre librement, ma tare m’a isolée un peu plus.

dystopies adolescent

Freyj, fidèle à ses habitudes, est déconnectée de ce qui se passe alentour et a suivi le fil de ses pensées. Elle me prend à partie :

–          Je suis certaine que toi aussi tu suis les cours de pilotage de Luc ! Anton, elle pourra te confirmer ce que je viens de te raconter ! C’est prodigieux ce qu’il fait : il imagine un vol et le raconte aux autres. Et chaque pilote doit faire la manœuvre appropriée. S’il n’y arrive pas, Luc s’en rend compte et le corrige. Il est incroyable ! Dis-lui Gabrielle ! dystopies adolescent

–          C’est vrai Luc est le meilleur de nous tous.

Avec les autres partis sur la piste de danse, Anton a pris de l’assurance :

–          Je croyais que c’était ton Immortel le plus fort…

–          Chacun de nous a ses propres talents, l’Immortel a sa force, Luc son adresse au pilotage. L’essentiel est que ces talents soient bien exploités pour nous permettre de gagner cette guerre ! Et toi, Anton, quelle est ta spécialité ?

–          Gardien de la morale et de l’intégrité… dystopies adolescent

–          A ne pas confondre avec admonestation et intolérance…Et au combat…

–          Connaissez-vous les lois qui permettent aux Humains de se protéger des Immortels ? Tout contact physique est interdit. Tout manquement à cette règle est puni d’un an de prison. Et le plus surprenant dans tout cela, Gabrielle « les P’tits bras », c’est que la peine s’applique non seulement à l’Immortel mais également à la personne touchée. C’est d’autant plus injuste que chacun sait que le temps pour ces monstres ne s’écoule pas de la même façon ! Un an pour eux, ce n’est rien, tandis que pour une humaine…Enfin si tu restes en vie bien sûr. dystopies adolescent

–          C’est comment, la prison, Anton. Raconte-moi ton expérience…

Le bleu clair de ses yeux a encore pâli. Il se tourne vers Freyj pour éviter de me répondre. Mais l’éclair de souvenirs dans son esprit m’a suffi…la prison…quatre ans pour piratage informatique, détournement de fonds et vol de données ultra-confidentielles… C’est donc à cela qu’il occupait ses journées de solitaire sur son bateau maison ! dystopies adolescent

–          C’est dangereux : on est enfermé en permanence avec des personnes qui ne vous veulent pas forcément du bien. Et quand on n’est pas très costaud, il vaut mieux s’allier à des protecteurs puissants pour survivre, sinon on craque comme Justine ou bien on est aidé à craquer… dystopies adolescent

Je le regarde de biais ; Il a repris sa conversation avec Freyj et sa physionomie a totalement changé, il parle à nouveau avec animosité :

–          Je sais ce qu’il manque à ton coéquipier : un lecteur/enregistreur de pensées ! J’ai déjà réalisé quelque chose de similaire…Voyons voir…Il me faudrait un électroencéphalogramme miniaturisé connecté avec un décodeur…Il suffirait ensuite de le brancher à un projecteur…Ouais, écoute, j’ai une idée géniale. Si ça marche, ton Luc va devenir un super-instructeur ! Il faut tout de suite que j’aille bricoler ça…On se voit demain. dystopies adolescent

Il se tourne vers moi, les yeux pleins de haine :

–          Bonsoir onze pour cent…

Et il part comme une flèche, retrouver sa chambre remplie d’électronique. dystopies adolescent

Freyj se tourne vers moi :

–          Au fait Gabrielle, tu connaissais Justine ? La planète Bories, c’est tout près de chez toi, non ?

–          Pourquoi ? dystopies adolescent

–          Tu n’es pas au courant ? Elle s’est suicidée – au stand de tir. Pas beau à voir parait-il…

–          Et…Quel était son pourcentage ?

–          Vingt-huit. Apparemment ce sont les derniers de la liste qui ne supportent pas la pression…

dystopies adolescent

 

 

Episode 21                              Retour vers la bibliothèque                              Episode 23 (parution le 23/12/17)

 

Ce roman vous plaît? Alors parlez-en autour de vous. Le bouche à oreille, c’est encore mieux que Google!

Et n’hésitez pas à me laisser un gentil commentaire : ce sera ma meilleure récompense.

 

Voici la liste des épisodes et leur date de parution sur le blog :

épisode 1du 1/12                  épisode 8 du 8/12                 épisode 15 du 15/12                épisode 22 du 22/12

épisode 2 du 2/12                 épisode 9 du 9/12                 épisode 16 du 16/12                épisode 23 du 23/12

épisode 3 du 3/12                 épisode 10 du 10/12              épisode 17 du 17/12               épisode 24 du 24/12

épisode 4 du 4/12                 épisode 11 du 11/12               épisode 18 du 18/12               épisode 25 du 25/12

épisode 5 du 5/12                 épisode 12 du 12/12               épisode 19 du 19/12

épisode 6 du 6/12                 épisode 13 du 13/12               épisode 20 du 20/12

épisode 7  du 7/12                épisode 14 du 14/12               épisode 21 du 21/12

dystopies adolescent
MagnusMens roman gratuit épisode 22

 

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.