Minority report de Philip K. Dick

Minority report de Philip K. Dick

Une des œuvres majeures de K Dick : un recueil de nouvelles rendues célèbres par leurs adaptations cinématographiques. Un incontournable de la SF. Et à revoir à la télé également.

Thème :

anticipation, dystopie, chasse à l’homme,  suspense, enquête, nouvelles, androïde, éthique

L’intrigue :

Je vous présente ici l’intrigue de la première nouvelle de ce recueil qui en comporte 9.

Washington 2054 – le meurtre n’existe plus et ce grave à une remarquable innovation : les précogs. Ces trois mutants de l’unité gouvernementale « précrime »ont un don de pré-science leur permettant de découvrir les criminels avant même qu’ils aient eu l’idée du passage à l’acte. John Anderton est membre de cette unité gouvernementale. Il a une confiance aveugle dans cette méthode, jusqu’au jour où il est lui-même accusé du futur meurtre d’un homme qu’il ne connaît pas. Anderton doit fuir tout en essayant d’infiltrer le système pour en comprendre ses rouages et prouver son innocence. Une chasse à l’homme infernale doublée d’une enquête des plus surprenantes s’engage…

Minority report de Philip K.Dick a inspiré Steven Spielberg pour son film du même nom.
Minority report de Philip K.Dick a inspiré Steven Spielberg pour son film du même nom.

3 bonnes raisons de lire   » Minority report » :

  • Entrez dans le monde torturé de Philip K. Dick. Ce roman vous fera découvrir ou replonger si vous connaissez déjà, dans les thèmes chers à l’auteur : la paranoïa, la recherche de la vérité, le sens de la vie, la mince frontière entre réel et virtuel. La science-fiction n’est pour lui qu’un prétexte pour révéler l’absurde de nos progrès technologiques et notre fuite en avant. Un visionnaire qui a inspiré un nombre incalculable de grands auteurs et de grands cinéastes. Vous n’en ressortirez pas indemne!
  • Voici une nouvelle qui se lit d’un trait. Dans cette histoire où se mêle course poursuite et enquête, on tourne les pages à une vitesse effrénée; à croire qu’il y a urgence à trouver une issue pour Anderton. Lecteurs qui aimez les romans à cent à l’heure, vous allez aimer « Minority report ».
  • Comme tout roman de Philip K. Dick, le thème est traité dans chaque histoire avec beaucoup d’intelligence et nous emporte bien plus loin qu’une simple histoire. Il y a toujours de la philosophie cachée dans un roman de K.Dick.
Philip K. Dick auteur de Minority report : "la réalité est ce qui reste lorsqu'on arrête d'y croire".
Philip K. Dick auteur de Minority report : « la réalité est ce qui reste lorsqu’on arrête d’y croire ».

Anecdotes à raconter à la machine à café :

Philip K. Dick auteur de Minority report ainsi que de bien d'autres romans
Philip K. Dick auteur de Minority report ainsi que de bien d’autres romans

Un grand auteur

Philip K. Dick, pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est l’auteur entre autre de Total recall, Planète hurlante, Imposteur, Blade Runner et Minority report (trois de ces récits se trouvent dans le recueil de nouvelles « Minority report »). Tous ces romans ont été adaptés au cinéma par les plus grands et ont contribués à la renommée mondiale de l’auteur. Ce fut un romancier de science-fiction prolifique : il a écrit 45 romans et 120 nouvelles de 1955 à 1982, abordant pour la première fois des thèmes visionnaires, repris par bien d’autres ensuite. Et pourtant, mort à 52 ans, il a à peine connu le succès de son vivant, et vécu la plupart de sa vie dans la pauvreté!

 

Minority report : une invention de K. Dick qui ne verra jamais le jour? Vous croyez?

Aux USA, il existe un système de police prédictive : Prépod! Il analyse les statistiques dans les quartiers et les déplacements pour détecter les risques de criminalités.

Envie de lire « Minority report  » tout de suite? Suivez le lien vers le livre :

 » Minority report  » vous a plu? Pour aller plus loin,

Extrait de Minority report

Anderton reprit : « L’inconvénient fondamental, du point de vue juridique, inhérent à la méthodologie de Précrime ne vous a probablement pas échappé non plus. Nous arrêtons des individus qui n’ont nullement enfreint la loi.
-Mais s’y apprêtent, affirma Witwer avec conviction.
-Justement, non, par bonheur… puisque nous les arrêtons avant qu’ils puissent commettre un quelconque acte de violence. Donc, l’acte criminel proprement dit ne relève strictement que de la métaphysique. C’est nous qui proclamons ces gens coupables. Eux se prétendent éternellement innocents. Et en un sens, ils sont innocents. »

Minority report de Philip K.Dick a inspiré Steven Spielberg pour son film du même nom. Dans ce recueil de nouvelles, on retrouve également Total recall.
Minority report de Philip K.Dick a inspiré Steven Spielberg pour son film du même nom. Dans ce recueil de nouvelles, on retrouve également Total recall.

Composition du recueil Minority report

Ce recueil comporte les nouvelles suivantes :

  • Rapport minoritaire (Minority report) qui a inspiré le film de Steven Spielberg du même nom
  • Un jeu guerrier (War game)
  • Ce que disent les morts (What the dead men say)
  • Ah, être un Gélate… (Oh, to be a Blobel !)
  • Souvenirs à vendre (We can remember it for you wholesale) qui a inspiré le film « Total recall » de Paul Verhoeven puis de Len Wiseman
  • La foi de nos pères (Faith of our fathers)
  • La fourmi électrique (Electric ant)
  • Nouveau modèle (Second Variety)
  • L’imposteur (Impostor) qui a inspiré le film de Gary Fleder

 

Philip K. Dick grand auteur de science-fiction avec entre autre Minority report

Sur Philip K. Dick et ses mondes tortueux et inventifs

Sa jumelle Jane, morte quelques semaines après leur naissance (leur mère n’avait pas assez de lait, ni assez d’argent); il reprochera longtemps à ses parents leur négligence, et expliquera sentir qu’une partie de lui-même est manquante. Schizophrène, paranoïaque, dépressif et hyper créatif, il alterne les périodes d’inspiration et d’écriture avec les périodes d’angoisse, d’alcool et d’internement en hôpital psychiatrique. Marié 5 fois, il aura 2 enfants.

Il meurt en 1982, quelques jours avant la sortie du premier film adapté d’une de ses œuvres « Blade Runner ». Un an après sa mort, un prix littéraire est créé en son hommage : le prix Memorial Philip K. Dick.

Il est l’inspirateur du genre « ciberpunk » dans lequel on retrouve l’atmosphère sombre de ses romans de science-fiction.

Il est également l’inventeur du thème du « simulacre » : la réalité est-elle jamais celle que l’on croit? Comment alors peut-on être soi-même? Ce thème très présent dans Ubik, un de ses grands romans, a inspiré bien d’autres romans et films ( tels que Matrix ou Inception encore récemment).

Un des autres thèmes chers à K. Dick est « qu’est-ce qui caractérise l’être Humain? L’intelligence, la conscience, l’empathie? ». Il y répond à sa façon : les Androïdes (comme dans Blade Runner) ne sont conscients de leur état que parce qu’on leur a dit qu’ils étaient androïdes.

Pour en savoir plus sur l’auteur, voici quelques liens et vidéos parmi les nombreuses références que vous pourrez trouver sur la toile :

un film qui présente son oeuvre et le lien avec la science actuelle

site dédié à l’œuvre de K. Dick

Que signifie le K. de Philip K. Dick?

Ce K n’est pas un second prénom ou une référence à celui de son père. Ce K est l’initiale de Kindred, nom de famille de sa mère.

Le film Minority report

Attention, le film et le livre n’ont en commun que le thème principal des précogs et de « Precrime ». Vous avez vu le film? Lisez le livre. Pour ma part si l’adaptation au cinéma est un très bon film d’action (desservi par Steven Spielberg et Tom Cruise tout de même!), je lui ai préféré le roman, avec toute sa profondeur.

Voici la bande annonce :

Les films « Total recall »

La nouvelle « Souvenirs à vendre » a également beaucoup inspiré les cinéastes, puisqu’il en existe deux adaptations au cinéma. La version de Paul Verhoeven était jouée par Arnold Schwarzenegger et Sharon Stone en 1990. Si le film a pris un sacré coup de vieux, il a en son temps eu un énorme succès, mêlant l’action et l’humour décalé au thème de la recherche du vrai. Le côté caricatural du film de science-fiction aurait certainement plu à K.Dick.

Voici maintenant la version de Len Wiseman et sa bande annonce; Le film n’a pas eu le succès de son prédécesseur. Mais je vous laisserait juge, n’ayant pas vu ce film.

 

Envie de lire d’autres romans de science-fiction? Voici mes propositions :

Ubik - Philip K. Dick

Ubik de Philip K.Dick mon préféré de K.Dick que tout amateur de science fiction devrait avoir lu, …selon moi.

Le maitre du haut chateau de Philip K. Dick

Le maître du haut chateau : encore du K.Dick (quand on en aime un, on les aime tous), dans un tout autre genre : une remontée dans le temps.

bouquin science fiction : couverture du livre "le syndrome du scaphandrier" de Serge Brussolo

Le syndrome du scaphandrier de Serge Brussolo : voici un autre roman de science-fiction sur le thème de la dualité rêve/réalité. Un univers noir et poétique.

Retour vers la bibliothèque

Que pensez-vous de cet article?

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.