Samarcande d’Amin Maalouf

Samarcande d’Amin Maalouf :

Samarcande,ville riche et prospère de l’Asie centrale du XIème siècle.Là commence l’histoire d’un manuscrit qui sera tenu secret durant 9 siècles. Un roman d’aventure, une épopée qui vous fera voyager loin…

Thème :

Orient, conte, légende, histoire de la Perse du XIème siècle

L’intrigue :

Samarcande - le registan
Samarcande – le registan

La Perse – XIème siècle – Samarcande, ville riche et prospère au cœur de l’Asie centrale. C’est là que commence l’histoire d’un manuscrit qui sera tenu secret durant 9 siècles. Son auteur, Omar Khayyâm, poète libre penseur, astronome et mathématicien, y retranscrit ses robaïyats (quatrains) impies, sur les conseils d’un ami, plutôt que de les déclamer et de risquer pour sa vie. Le livre va suivre son auteur dans son parcours, puis passer entre les mains de personnages historiques hauts en couleur, tel le terrible Hassan Sabbah, le fondateur de la secte des assassins. Caché, volé, annoté, perdu, il finira son voyage à bord du Titanic dans les mains d’un amoureux de la Perse ancienne Benjamin O. Lesage.

 

3 bonnes raisons de lire  « Samarcande » d’Amin Maalouf :

  • Ce livre est une invitation au voyage : un voyage loin dans le temps et l’espace, rempli de poésie et d’exotisme. Cette épopée dans la Perse du XIème siècle ressemble à un conte des mille et une nuits. Et elle nous est narrée par l’un des meilleurs conteurs du genre : Amin Maalouf. Sa poésie incontestable met en valeur celle D’Omar Khayyâm, mêlant faits historiques et pure fiction avec tant de finesse qu’il est bien difficile de les séparer.
  • Ce roman est aussi l’Histoire d’un pays : ses intrigues politiques, ses luttes intestines, ses guerres de succession, ses troubles religieux. Et c’est celle de ce brillant mathématicien d’avant-garde, adulé autant qu’incompris. Désabusé par la violence de son époque, il décline les responsabilités politiques, préférant la force des mots à celle du pouvoir.
  • On revient de ce voyage, émerveillé, mais aussi plus instruit et ouvert sur le monde. Un bel hommage au libre penseur qu’était Omar Khayyâm. Le livre refermé, reste une question en suspens : dans un monde de violence, faut-il lutter pour ses idéaux quitte à utiliser la violence, ou bien faut-il la fuir à tout prix et tenter d’insuffler la sagesse ?
Samarcande et la Perse
Samarcande
Mausolée d'Omar Khayyâm - vue plus générale
Mausolée d’Omar Khayyâm – vue plus générale

 

Détail du mausolée d'Omar Khayyâm
Détail du mausolée d’Omar Khayyâm

Anecdotes à raconter à la machine à café :

Omar Khayyâm est à l’origine du « x » des équations d’algèbre. En effet, dans son traité, il utilise le mot chay qui veut dire « chose ». Traduit par les Espagnols par Xay, il a ensuite été progressivement remplacé par « x », l’inconnue des équations d’algèbre.

  • Un cratère lunaire a été baptisé de son nom en 1970.
  • L’astéroïde 3095 Omarkhayyam a été nommé en son honneur en 1980.
  • Un voilier classique classé monument historique porte son nom.

Amin Maalouf est un « immortel » depuis 2011, puisqu’il a été élu à l’Académie Française.

 

Envie de lire  » Samarcande  » tout de suite? Suivez le lien vers le livre :

 » Samarcande » d’Amin Maalouf vous a plu? Pour aller plus loin, en savoir plus…

Sur Omar Khayyâm : عمر خیام

Portrait d'Omar Khayyâm
Portrait d’Omar Khayyâm
Omar Khayyâm
Omar Khayyâm

Son nom signifierait  « celui qui distribue ou ignore les biens du monde constituant un fardeau dans le voyage qu’il entreprend sur le sentier soufi ».

équation cubique et intersection de sections coniques - première page du chapitre 2 du manuscrit d'algèbre.
équation cubique et intersection de sections coniques – première page du chapitre 2 du manuscrit d’algèbre.
Omar Khayyám - Solution géométrique de l'équation cubique : x3 + 200x = 20x2 + 2000
Omar Khayyám – Solution géométrique de l’équation cubique : x3 + 200x = 20×2 + 2000

Il est considéré comme le plus grand mathématicien du moyen âge. Son écrit « Démonstrations de problèmes d’algèbre » de il traite des équations cubiques et de l’extraction de leurs racines.

 

 

 

 

 

 

 

Grand astronome, il réforme le calendrier persan en introduisant une année bissextile, et mesure la longueur de l’année en 365,24219858156 jours. Son estimation sera plus précise que celle du calendrier Grégorien cinq siècles plus tard.

Poète et philosophe, il critique les religieux de son époque et les faux dévots, prône une vie simple de plaisirs et de sagesse proche de l’épicurisme. Par mesure de sécurité il écrit ses vers dans un manuscrit tenu secret. Ses travaux ne seront découverts en Europe qu’au XIXème siècle.

 

Sur son manuscrit de robaiyats dont « Samarcande » raconte l’histoire :

Voici un beau mystère. Ce manuscrit a suivi son auteur qui l’a enrichi tout au long de sa vie. Puis il est passé de mains en mains, et l’on soupçonne que ceux qui en étaient dépositaires ont pu rajouter des quatrains de leur cru, camouflant ainsi leurs pensées impies dans celle d’un autre. Le manuscrit a été perdu. Puis une grande diversité de manuscrits reprenant ses écrits est réapparue. Au-delà du problème de l’authenticité des robaiyats retranscrits, s’est posé celui de la traduction : un quatrain par essence court, exclu de son contexte, écrit dans le perse du XIème siècle…

Un des robaiyats de Omar Khayyâm
Un des robaiyats de Omar Khayyâm

C’est en 1859 qu’Omar Khayyâm fait son entrée en Europe auprès du grand public avec la traduction de ses Robaiyats par l’Anglais Edward FitzGerald.

couverture de la traduction des robaiyats d'Omar Khayyâm par Edward Fitzgerald
couverture de la traduction des robaiyats d’Omar Khayyâm par Edward Fitzgerald

Depuis sa découverte en Europe il a été source d’inspiration de nombreux écrivains et musiciens.

Voici quelques-uns de ses robaiyats :

Quel homme n’a jamais transgressé Ta Loi, dis ?
Une vie sans péché, quel goût a-t-elle, dis ?
Si Tu punis le mal que j’ai fait par le mal,
Quelle est la différence entre Toi et moi, dis ?

                                     ≅

De temps à autre un homme se dresse en ce monde,
Etale sa fortune et proclame : c’est moi !
Sa gloire vit l’espace d’un rêve fêlé,
Déjà la mort se dresse et proclame : c’est moi !

Goutte d’eau qui tombe et se perd dans la mer,
Grain de poussière qui se fond dans la terre,
Que signifie notre passage en ce monde ?
Un vil insecte a paru, puis disparu.

Au-delà de la Terre, au-delà de l’Infini, je cherchais à voir le Ciel et l’Enfer. Une voix solennelle m’a dit: « Le Ciel et l’Enfer sont en toi. »

Les savants et les sages les plus illustres ont cheminé dans les ténèbres de l’ignorance. Pourtant, ils étaient les flambeaux de leur époque. Ce qu’ils ont fait ? Ils ont prononcé quelques phrases confuses, et ils se sont endormis.

Un peu de pain, un peu d’eau fraîche, l’ombre d’un arbre, et tes yeux ! Aucun sultan n’est plus heureux que moi. Aucun mendiant n’est plus triste.

Et pour aller encore plus loin, vous pouvez lire ses robaiyats en ligne  ici

Et là.

 

 

Sur Amin Maalouf :

Amin Maalouf
Amin Maalouf

Il est né à Beyrouth, de père anglais et protestant et de mère francophone et catholique ; Elevé dans la langue et la culture arabe, il fréquente des écoles dans lesquelles il côtoie de nombreuses nationalités et cultures différentes. Mais c’est en français qu’il commence à écrire poèmes et récits. D’abord journaliste, il se tourne progressivement vers l’écriture. Son premier essai « les croisades vues par les arabes » est publié en France où il s’est réfugié pendant la guerre du Liban. Son premier grand succès littéraire vient avec le roman « Léon l’Africain » en 1986, Samarcande en 1988, puis il reçoit le prix Goncourt en 1993 pour « le rocher de Tanios ».

Marqué par la guerre du Liban et l’immigration, ses romans racontent des voyages mêlant de nombreuses cultures et religions. Humaniste, d’esprit ouvert à toutes les cultures, il prône la tolérance et le respect des autres tout en restant fidèle à ses propres valeurs.

Le 23 juin 2011, il est élu à l’Académie Française.

Les principaux écrits d’Amin Maalouf :

Romans :

  • Léon l’Africain, 1986 Biographie romancée de Hassan el-Wazzan, dit Léon l’Africain, commerçant, diplomate et écrivain arabo-andalou.
  • Samarcande, 1988 Biographie romancée du poète et savant Omar Khayyam.
  • Les Jardins de lumière, 1991 Biographie romancée du prophète Mani. Voici une vidéo dans laquelle Amin Maalouf présente lui-même son roman : Amin Maalouf – Les jardins de lumière
  • Le Premier Siècle après Béatrice 1992 roman d’anticipation atypique, qui porte un regard inquiet sur l’avenir de la civilisation.
  • Le Rocher de Tanios, 1993 qui a pour décor les montagnes libanaises de son enfance
  • Les Échelles du Levant, 1996 qui parle pour la première fois de la guerre du Liban qui l’a contraint à fuir son pays
  • Le Périple de Baldassare, 2000
  • Les Désorientés, 2012. Voici une vidéo dans laquelle Amin Maalouf raconte lui-même son roman : Amin Maalouf – Les désorientés


 

Essais :

  • Les Croisades vues par les Arabes, 1983
  • Les Identités meurtrières, 1998
  • Origines, 2004
  • Le Dérèglement du monde : Quand nos civilisations s’épuisent, 2009
  • Un fauteuil sur la Seine, 2016

Pour en savoir plus sur Amin Maalouf, voici un lien vers une interview qu’il a donnée lors du « marathon des mots » de juin 2015 :  Interview d’Amin Maalouf.

 

Et voici que le cinéma s’en mêle, puisque Atiq Rahimi, cinéaste et écrivain, Prix Goncourt il y a 7 ans, adapte en ce moment Les échelles du Levant, un des best-sellers d’Amin Maalouf.

 

Sur le roman « Samarcande » :

Amin Maalouf a mélé dans ce roman vérité et fiction. Tous les personnages de « Samarcande » ont existé (excepté Djahane, Chirine et Benjamin Lesage le narrateur). Le contexte historique dans lequel évoluent les personnages est réel. C’est le parcours du manuscrit de Omar Khayyâm qui est fictif : aucun original n’a été retrouvé, mais un exemplaire des robaiyats a bien coulé avec le Titanic…

 

sur la ville Samarcande :

Voici le lien de l’Unesco sur la ville : Samarcande

 

 

Envie de lire d’autres romans historiques? Voici mes propositions :

Le nom de la rose

Inconnu à cette adresse

L’allée du roi

Retour vers la bibliothèque

Comment avez-vous trouvé cet article ?

 

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.