Terre des hommes de Saint-Exupéry

Terre des hommes d’Antoine de Saint-Exupéry

Quand Saint-Exupéry pilote, ce n’est pas le danger qui l’attire, c’est la découverte des hommes; c’est pour les relier, pour se retrouver lui-même et méditer sous les étoiles…

Thème :

 aventure, littérature moderne, récits, désert, témoignage, aviation, humanisme, sens de la vie, philosophie

L’intrigue :

«Il est inexplicable que nous soyons vivants. Je remonte, ma lampe électrique à la main, les traces de l’avion sur le sol. À deux cent cinquante mètres de son point d’arrêt nous retrouvons déjà des ferrailles tordues et des tôles dont, tout le long du parcours, il a éclaboussé le sable. Nous saurons, quand viendra le jour, que nous avons tamponné presque tangentiellement une pente douce au sommet d’un plateau désert.»

A partir de récits de ses aventures, de celles de ses compagnons pilotes et de tous ceux qui ont croisé son chemin, Saint-Exupéry nous raconte ses réflexions sur le sens de la vie et sa vision humaniste.

3 bonnes raisons de lire   » Terre des hommes  » :

  • Si, adulte, vous avez aimé Le petit prince, alors vous prendrez plaisir à lire Terre des hommes. En effet ce livre donne un éclairage tout  particulier au Petit prince. Terre des Hommes est un mélange de récits d’aventure et un ensemble de réflexions sur le sens à donner à la condition humaine, réflexions basées sur des expériences d’hommes hors du commun qu’il a rencontrés, des amis, des connaissances et également les propres mésaventures de Saint-Exupéry. Un long passage du livre est dédié justement au crash de Saint-Exupéry survenu dans le désert de Libye, désert le plus sec au monde. Perdu au milieu de nulle part, il va érer pendant 3 jours sans eau ni nourriture et sera retrouvé in extrémis à demi-mort de soif et délirant. Une expérience qui lui a très probablement inspiré le petit prince et qui lui donne encore plus de profondeur lorsqu’on en connaît « l’envers du décor ».
  • Ah, quelle poésie dans chacune de ses phrases! Simple et d’autant plus touchante. Saint-Exupéry est un homme d’une sensibilité incroyable. Au travers des aventures qu’il raconte ici, on ressent des émotions d’autant plus fortes qu’elles sont racontées avec simplicité. La beauté de l’écriture à elle seule est un argument pour absolument lire ce livre. Je vous invite à découvrir quelques extraits ci-dessous pour vous en rendre compte.
  • Par sa poésie mais aussi par les réflexions profondes qu’il dégage avec son langage simple et touchant, ce livre vous fera méditer sur le sens que vous donnez à votre vie. Il y  présente un monde qui peut sembler dur mais qui est rempli d’une immense beauté et de joie simples qui en font sa valeur, un monde où chacun peut s’épanouir pourvu qu’il y trouve le « terreau » qui lui convient. La dernière page lue, je suis restée longtemps à méditer dans un état second de plénitude indescriptible…
Terre des hommes - Saint-Exupéry y raconte les exploits des pilotes de l'aéropostale, mais pas seulement...
Terre des hommes – Saint-Exupéry y raconte les exploits des pilotes de l’aéropostale, mais pas seulement…

Anecdotes à raconter à la machine à café :

Pique la lune!

Saint-Exupéry, lorsqu’il était aviateur avait pour surnom « Pique la lune ». Si ce sobriquet fait allusion à son nez en trompette, il est aussi lié à sa réputation d’étourdi et sa tendance à rentrer dans son monde intérieur. Il lui arrive par exemple d’oublier de rentrer son train d’atterrissage, de brancher ses instruments de bord, voire même de se perdre dans le ciel!

Un roman récompensé

C’est avec ce roman « Terre des hommes » publié en 1939 que Saint-Exupéry reçoit le grand prix de l’Académie Française. Une référence!

Le roman a été publié aux Etats Unis sous le titre « Wind, sand and stars ».

Des maths!

Vous connaissez Antoine de Saint-Exupéry auteur, aviateur. Il a été également reporter. Mais saviez-vous qu’il a été aussi un homme de sciences? Il détient près d’une dizaine de brevets d’inventions techniques, et a aussi mis au point de nombreux problèmes mathématiques, dont le problème du Pharaon publié à son retour d’Égypte. En voici l’énoncé.

Je vous invite également à parcourir le lien ci-dessus afin d’en découvrir plus sur l’auteur et ses œuvres.

Terre des hommes - hommage à Saint-Exupéry - Vous souvenez-vous de ces billets?
Terre des hommes – hommage à Saint-Exupéry – Vous souvenez-vous de ces billets?

Notoriété mondiale

Saint-Exupéry est connu de par le monde. S’il a écrit peu de roman, chacun a eu une notoriété mondiale. Il doit son premier succès à Vol de nuit écrit juste avant Terre des Hommes.

On retrouve son nom un peu partout en France : noms d’établissements scolaires, de rues, de statues. Et bien sûr, la ville de Lyon, sa ville natale, lui a rendu hommage en baptisant l’aéroport « Lyon Saint-Exupéry » ainsi que la gare TGV.

Plus loin de nous, dans la cordillère des Andes, un sommet argentin lui rend hommage : l’aiguille Saint-Exupéry, dont la face sud du pic s’appelle « Le petit prince ». Tout près de là se trouve l’aiguille Guillaumet dont la face est s’appelle « Terre des hommes ». Quand à l’aiguille Mermoz, sa face est a été baptisée « vol de nuit » et sa face nord-ouest « hyper-Mermoz ». Une amitié écrite dans la pierre…

terre des hommes : La Cordillère des Andes rend hommage à l'auteur avec l'aiguille Saint-Exupéry et sa face est "le petit prince".
Terre des hommes : La Cordillère des Andes rend hommage à l’auteur avec l’aiguille Saint-Exupéry et sa face sud « le petit prince ».

Enfin, plus loin de nous encore, un astéroïde porte son nom…

Envie de lire « Terre des hommes  » tout de suite ? Suivez le lien vers le livre :

 » Terre des hommes  » vous a plu ? Pour aller plus loin,

L’aventure de Guillaumet à qui le livre est dédié

Dans Terre des hommes, Saint-Exupéry raconte l’aventure légendaire de Guillaumet, son ami. Tout comme l’aviation, l’aéropostale en est à ses tout débuts en Patagonie, une épopée des plus risquée. Chaque vol peut être fatal et ses pilotes sont considérés comme des héros. Lors de la traversée de la Cordillère des Andes, Guillaumet se retrouve au cœur d’une tempête de neige qui l’oblige à se poser. Mais durant son atterrissage, il fait un « cheval de bois » (il plante le nez de son avion dans la neige et le retourne). Plus moyen de repartir par les airs. Au milieu de ces montagnes glacées, sans aucun espoir d’être retrouvé dans cette immensité, il décide de laisser son avion et partir.

Lorsque Saint-Exupéry apprend que son ami est porté disparu, il part à sa recherche.

«Tu avais disparu depuis cinquante heures, en hiver, au cours d’une traversée des Andes. Rentrant du fond de la Patagonie, je rejoignis le pilote Deley à Mendoza. L’un et l’autre, cinq jours durant, nous fouillâmes, en avion, cet amoncellement de montagnes, mais sans rien découvrir. Nos deux appareils ne suffisaient guère. Il nous semblait que cent escadrilles, naviguant pendant cent années, n’eussent pas achevé d’explorer cet énorme massif dont les crêtes s’élèvent jusqu’à sept mille mètres. Nous avions perdu tout espoir. Les contrebandiers mêmes, des bandits qui, là-bas, osent un crime pour cinq francs, nous refusaient d’aventurer, sur les contreforts de la montagne, des caravanes de secours : « Nous y risquerions notre vie », nous disaient-ils. « Les Andes, en hiver, ne rendent point les hommes. » Lorsque Deley ou moi atterrissions à Santiago, les officiers chiliens, eux aussi, nous conseillaient de suspendre nos explorations. « C’est l’hiver. Votre camarade, si même il a survécu à la chute, n’a pas survécu à la nuit. La nuit, là-haut, quand elle passe sur l’homme, elle le change en glace. » Et lorsque, de nouveau, je me glissais entre les murs et les piliers géants des Andes, il me semblait, non plus te rechercher, mais veiller ton corps, en silence, dans une cathédrale de neige.»

Guillaumet marchera dans la neige durant cinq jours et quatre nuits sans s’arrêter, car s’arrêter pour dormir, c’est la mort assurée :

«Après deux, trois, quatre jours de marche, on ne souhaite plus que le sommeil. Je le souhaitais. Mais je me disais : Ma femme, si elle croit que je vis, croit que je marche. Les camarades croient que je marche. Ils ont tous confiance en moi. Et je suis un salaud si je ne marche pas.» (extrait de Terre des hommes)

Retrouvé par un jeune garçon à proximité d’un village Argentin, il est récupéré par Saint-Exupéry à qui il dira cette phrase devenue célèbre (extraite de Terre des hommes) :

« ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait ».

 

 Six mois après le crash, à la fonte des neiges, l’avion de Guillaumet est retrouvé. L’aviateur avait écrit sur la carlingue : 

« N’ayant pas été repéré, je pars vers l’est. Adieu à tous. Mes dernières pensées iront à ma femme.»

Le courrier qu’il transportait est récupéré et reprend son chemin jusqu’à ses destinataires. Avec pour simple mention sur les lettres « retard dû au service »…

Quand à Guillaumet surnommé « l’ange des Cordillères », il refera ce trajet plus de 300 fois après cet accident.

Terre des hommes - Le chash de Guillaumet. On récupèrera l'avion 6 mois plus tard et le courrier sera livré avec un peu de retard "dû au service".
Terre des hommes – Le crash de Guillaumet. On récupérera l’avion 6 mois plus tard, à la fonte des neiges et le courrier sera livré avec un peu de retard « dû au service ».

 L’Aéropostale – le « terreau » de Saint-Exupéry

 C’est Pierre-George Latécoère qui fonde la compagnie dès 1918 afin de créer un service postal. Mermoz, Guillaumet et Saint-Exupéry y font leurs premières armes. Les lignes couvrent la France, l’Espagne, une grande partie de la cote ouest africaine et sur la cote en méditerranée. Les avions sont peu sophistiqués et les vols sont risqués, dépendant fortement des conditions météo. Mais le courrier doit être livré coute que coute. La devise de la compagnie est « toujours aller voir », donc de toujours décoller. Les pannes sont fréquentes et les atterrissages forcés sont nombreux. Et lorsque les aviateurs se posent sur les territoires mauresques, ils sont capturés et rendus contre de fortes rançons. Certaines de ces aventures sont également racontées dans « Terre des hommes ».

La compagnie est reprise en 1929 et baptisée « Aéropostale ». Le réseau aérien va alors d’étendre sur toute la cote est d’Amérique du sud, jusqu’en Patagonie. Elle développe et finance elle-même toutes ces lignes afin de prendre de vitesse ses concurrentes.

A la veille du 1er :

  • 3 millions et demi de kilomètres chaque année, plus de 300 voyages complets sont effectués de bout en bout entre la France et l’Argentine ;
  • 27 millions de francs de recettes commerciales en 1930, contre 17 millions en 1929 ;
  • 98 % des recettes postales aériennes françaises ;
  • 25 États européens, africains ou sud-américains utilisent les services de la compagnie ;
  • 32 millions de lettres sont transportées en 1930, contre 22 millions en 1929.

Tels sont les résultats obtenus par l’Aéropostale. A partir de cette date, par manque d’appui de la France, elle commence une lente mise en liquidation judiciaire. En 1933, le gouvernement Français impose un regroupement des compagnies française aéropostales qui sera baptisé « Air France ». Ce n’est qu’en 2003 que l’Aéropostale rebaptisée « Europe Airpost » sera revendue par La poste.

 

Extraits de Terre des hommes

En vol

«J’ai toujours, devant les yeux, l’image de ma première nuit de vol en Argentine, une nuit sombre où scintillaient seules, comme des étoiles, les rares lumières éparses dans la plaine.
Chacune signalait, dans cet océan de ténèbres, le miracle d’une conscience. Dans ce foyer, on lisait, on réfléchissait, on poursuivait des confidences. (..)là on aimait. jusqu’au plus discrets, celui du poète, de l’instituteur, du charpentier. Mais parmi ces étoiles vivantes, combien de fenêtres fermées, combien d’étoiles éteintes, combien d’hommes endormis…  »

«J’entre dans la nuit. Je navigue. Je n’ai plus pour moi que les étoiles…
Cette mort du monde se fait lentement. Et c’est peu à peu que me manque la lumière. La terre et le ciel se confondent peu à peu. Cette terre monte et semble se répandre comme une vapeur.  »

«Il ne s’agit point ici d’aviation. L’avion, ce n’est pas une fin, c’est un moyen. Ce n’est pas pour l’avion que l’ont risque sa vie. Ce n’est pas non plus pour sa charrue que le paysan laboure. Mais par l’avion, on quitte les villes et leurs comptables et l’on retrouve une vérité paysanne. »

«On fait un travail d’homme et l’on connaît des soucis d’homme. On est en contact avec le vent, avec les étoiles, avec la nuit, avec le sable, avec la mer. On ruse avec les forces naturelles. On attend l’aube comme le jardinier attend le printemps. On attend l’escale comme une Terre promise, et l’on cherche sa vérité dans les étoiles. « 

Dans le désert

Terre des hommes - Saint-Exupéry y raconte son crash dans le désert Lybien.
Terre des hommes – Saint-Exupéry y raconte son crash dans le désert Libyen.

«J’ai beaucoup aimé le Sahara. J’ai passé des nuits en dissidence. Je me suis réveillé dans toute cette étendue blonde où le vent a marqué sa houle comme sur la mer. J’y ai attendu des secours en dormant sur mon aile, mais ce n’était point comparable . »

«Nous habitons à un kilomètre du fort, et rentrons chez nous sous le clair de lune, après le diner. Sous la lune le sable est rose. Nous sentons notre dénuement, mais le sable est rose. »

«Il est inexplicable que nous soyons vivants. Je remonte, ma lampe électrique à la main, les traces de l’avion sur le sol. À deux cent cinquante mètres de son point d’arrêt nous retrouvons déjà des ferrailles tordues et des tôles dont, tout le long du parcours, il a éclaboussé le sable. Nous saurons, quand viendra le jour, que nous avons tamponné presque tangentiellement une pente douce au sommet d’un plateau désert.»

«Je sais très bien que c’est un mirage. On ne me la fait pas, moi ! Mais s’il me plaît, à moi, de m’enfoncer vers un mirage ? S’il me plaît, à moi d’espérer ? S’il me plaît d’aimer cette ville crénelée et toute pavoisée de soleil ? S’il me plaît de marcher tout droit, à pas agiles, puisque je ne sens plus ma fatigue, puisque je suis heureux…Prévot et son revolver, laissez-moi rire ! Je

Terre des hommes - Après avoir survécu à cet atterrissage violent, St-Exupéry va devoir affronter le désert.
Terre des hommes – Après avoir survécu à cet atterrissage violent, St-Exupéry va devoir affronter le désert.

préfère mon ivresse. Je suis ivre. Je meurs de soif ! »

«Je ne soupçonnais pas une aussi courte autonomie. On croit que l’ homme peut s’ en aller droit devant soi. On croit que l’ homme est libre….On ne voit pas la corde qui le rattacha au puits, qui le rattache comme un cordon un cordon ombilical, au ventre de la terre. S’ il fait un pas de plus, il meurt. »

«J’ ai un extrême besoin de considérer que tout est simple . Il est simple de naître . Et simple de grandir . Et simple de mourir de soif. »

 

 

 

 

L’aventure de Guillaumet

«Si on lui parlait de son courage, Guillaumet hausserait les épaules. Mais on le trahirait aussi en célébrant sa modestie. Il se situe bien au-delà de cette qualité médiocre. S’il hausse les épaules, c’est par sagesse. Il sait qu’une fois pris dans l’événement, les hommes ne s’en effraient plus. Seul l’inconnu épouvante les hommes. Mais, pour quiconque l’affronte, il n’est déjà plus l’inconnu. Surtout si on l’observe avec cette gravité lucide. Le courage de Guillaumet, avant tout, est un effet de sa droiture. »

«Une fois cependant, ayant glissé, allongé à plat ventre dans la neige, tu renonças à te relever. Tu étais semblable au boxeur qui,
vidé d’ un coup de toute passion, entend les secondes tomber une à une dans un univers étranger, jusqu’à la dixième qui est sans appel. »

Les paraboles

«Dans un monde où la vie rejoint si bien la vie, où les fleurs dans le lit même du vent se mêlent aux fleurs, où le cygne connaît tous les cygnes, les hommes seuls bâtissent leur solitude. »

«On s’élargit par la découverte d’autres consciences. On se regarde avec un grand sourire. On est semblable à ce prisonnier délivré qui s’émerveille de l’immensité de la mer. »

«Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. »

«Etre homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde. »

«L’intelligence ne vaut qu’au service de l’amour. »

«La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. »

Le « terreau » qui permet à chacun de s’épanouir

«Nous avons tous connu des boutiquiers qui, au cours de quelque nuit de naufrage ou d’incendie, se sont révélés plus grands qu’eux-mêmes. Ils ne se méprennent point sur la qualité de leur plénitude : cet incendie restera la nuit de leur vie. Mais, faute d’occasions nouvelles, faute de terrain favorable, faute de religion exigeante, ils se sont rendormis sans avoir cru en leur propre grandeur. Certes les vocations aident l’homme à se délivrer : mais il est également nécessaire de délivrer les vocations. »

«Ce qui me tourmente, ce ne sont ni ces creux, ni ces bosses, ni cette laideur. C’est un peu dans chacun de ces hommes, Mozart assassiné. »

Terre des Hommes d'Antoine de Saint-Exupéry

 Envie de lire d’autres romans d’aventure ? Voici mes propositions :

Vol de nuit
Vol de nuit d’Antoine de Saint-Exupéry

Vol de nuit écrit juste avant Terre des hommes est un bijou de poésie, une fiction qui pioche dans les expériences de Saint-Exupéry dans la Cordillère des Andes.

Ulysse from Bagdad d'Eric-Emmanuel Schmitt
Ulysse from Bagdad d’Eric-Emmanuel Schmitt

Ulysse from Bagdad de Schmitt un voyage épique d’un tout autre genre, dans un style doux et poétique par un autre humaniste

Mars de Ben Bova : roman de hard science décrivant avec beaucoup de réalisme ce que pourrait être la conquête de Mars. Un thème qui en fait rêver plus d'un.
Mars de Ben Bova : roman de hard science décrivant avec beaucoup de réalisme ce que pourrait être la conquête de Mars. .

Mars de Ben Bova un voyage plus loin, un dépaysement total. Une autre forme d’aventure humaine.

Retour vers la bibliothèque

Que pensez-vous de cet article?

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.