MagnusMens épisode 23 – dystopies originales

MagnusMens épisode 23 – lecture offerte dystopies originales

dystopies originales Si vous venez régulièrement sur ce blog, vous devez savoir que je propose ici de nombreux choix de romans gratuits (célèbres ou pas, classiques ou récents, en tout cas, tous de qualité). Et que ce mois-ci, c’est avec un écrit de mon cru que je vous invite à égrainer le calendrier de l’avent. dystopies originales

Nous approchons du 25 décembre et voici maintenant 23 jours que je vous livre ici chaque jour un épisode de mon roman MagnusMens (détails du roman ici) en cadeau de Noël. Je suis ravie de pouvoir partager cette lecture avec vous. Ce qui me ferait le plus plaisir serait d’avoir votre avis de lecteur. Comment avez-vous trouvé les précédents épisodes? Que pensez-vous des personnages? Avez-vous envie de remonter à bord du Deus ex Machina? dystopies originales

Alors en route sans plus attendre !

dystopies originales

Vous avez manqué l’épisode précédent? Vous pouvez le lire ou le retrouver ici : épisode 22.

Vous cherchez d’autres épisodes : reportez-vous en bas de cette page pour tous les liens.

Pressé de lire la suite? Revenez chaque jour à 17h pour la parution de l’épisode suivant…

dystopies originales

 

L’ampoule (suite) dystopies originales

dystopies originales

Freyj se fige en voyant Clar pâlir et réalise tout à coup quel est mon score. Gênées les deux amies s’éloignent, me laissant seule face à Raphaël. Il pose un regard bienveillant sur moi :

–          Un problème, Gabrielle ? dystopies originales

–          Non.

Apparemment, il ne sait rien. Son attitude, son sourire de publicité pour dentifrice n’a pas le charme qu’il escompte sur moi. Et sa sollicitude, son air de confessionnal m’irritent au plus haut point. Je le fixe, par provocation. Quel âge peut-il avoir ? Des mèches blanches s’éparpillent dans ses cheveux bruns, mais aucune trace de ride au coin des yeux. Son visage est harmonieux, comme tous les Centers. Puis j’ose le regarder dans les yeux : intelligents, des reflets verts d’eau à se noyer si on n’y prend garde. Alors je plonge dans son âme : un lac de montagne aux eaux profondes et calmes dans lesquelles se reflète un ciel immense sans nuage. Je lui souris, sur la défensive : dystopies originales

–          C’est juste que je n’ai pas l’habitude de m’amuser de cette façon. Sur ma planète, on accorde peu de place aux activités ludiques et festives. On n’a pas à notre disposition des robots pour faire notre boulot.

–          Eh, bien, c’est l’occasion d’essayer. Je veux dire pour t’amuser. Veux-tu danser avec moi ? dystopies originales

J’ai failli lui dire non. Il me regarde : le lac. Sa main est tendue vers moi. Une balade en montagne me fera du bien pour oublier. Je prends sa main.

Loin de là… dystopies originales

dystopies originales

11ème jour après les calendes du mois de mars Trisquelien – 1310ème année de la Déesse

Encore des rituels ridicules ! Quelle idée saugrenue que ces binômes « ensemble vous aurez la force pour vaincre ». Comme si c’était suffisant ! La plupart ne se connaissent même pas. Pauvres guerriers, ils vous envoient à l’abattoir. Si seulement ces vieillards avaient autant de créativité pour les stratégies militaires…Et quelle erreur d’intégrer cet Immortel au rituel des binômes. Ils vont se mettre tout le Deus ex Machina à dos. Même le monstre ne semble pas trouver cela à son goût ! dystopies originales

 

12ème jour après les calendes du mois de mars Trisquelien – 1310ème année de la Déesse

Mon fils, tu n’es qu’un faible ! Combien de fois faut-il te répéter que les jeunes filles sont fragiles et qu’il faut être poli avec elles ! Ah, je ris, imbécile ! Toi et ta passion pour les donzelles ! Au fond tu es comme moi et ma passion pour les araignées : tu aimes détruire dès que tu possèdes. Et tu cours encore après ces êtres insignifiants ; jamais rassasié. Je t’ai pourtant laissé attraper toutes celles que tu voulais quand tu étais avec moi ! Mais cela ne t’a pas suffi. Crois-tu que ceux qui ont mis la main sur toi seront aussi indulgents que moi ? dystopies originales

Enfin, amuse-toi si cela te chante ! Mais fais bien attention à ne pas trop la regarder dans les yeux. J’ai senti ses doutes. Elle ne doit pas me découvrir…

De toute façon, tu continues à bien me servir puisque l’objet de tes désirs est l’équipière de l’Immortel. Tu ne pouvais pas mieux choisir pour mes plans ! La chance me sourit…

dystopies originales

Tu la suis partout dans tes temps libres mais il semble que tu aies tout de même du mal à lui mettre la main dessus ! C’est étonnant de ta part. Oui, elle s’est trouvé un protecteur redoutable, la maligne. Et elle te résiste toujours, parbleu ! Elle se sent forte maintenant. Mais tu es comme moi, tu aimes quand il y a plus de piment…

Continue à la suivre… Et tu me mèneras à lui.

dystopies originales

1er entraînement dystopies originales

 

Jour J-10 avant l’affrontement.

Je suis à table pour le petit-déjeuner, mes camarades autour de moi. Toute la bande est là : Clar et Rog, Tom et Jarl, Freyj et Luc, Lise et Eléanore, et Raphaël. Mais je ne les écoute pas, rêveuse. Déjà six jours se sont écoulés sans que je sente le moindre progrès dans mes aptitudes au combat. Je ne veux pas mourir. Je veux me préparer à cet affrontement, de toutes mes forces. Il est déjà si tard. Comment les Sages peuvent-ils me laisser perdre tout ce temps ? Dans leurs plans ont-ils prévu que je survive ? dystopies originales

Comment mes camarades peuvent-ils être aussi désinvoltes ? Leur conversation est animée. Elle tourne autour des robots intelligents créés par les habitants de la planète du milieu. Lise vante bien entendu les qualités de ces inventions comme si elle en avait elle-même conçu les moindres boulons !

–          Nos Vaucans sont issus d’une biotechnologie extrêmement pointue. Savez-vous qu’ils sont dotés de cerveaux humains ! Nos chercheurs ont réussi la prouesse de cultiver des cellules de cerveau d’hommes et de femmes et de les greffer sur des circuits électroniques. Nous récupérons l’esprit des morts à l’instant de leur dernier souffle et le transférons dans le cerveau artificiel. Ainsi nos robots pensent comme des Humains. C’est l’imminent professeur Vaucan qui a le premier réussi cet exploit… dystopies originales

Quelle suffisance. Je n’y résiste pas :

–          Oui, bien sûr, vous ne pouviez plus créer de nouvelles races par des manipulations génétiques…

Elle est choquée mais tente de ne rien laisser paraître : dystopies originales

–          Bien que ce ne soit que des machines, leur raisonnement intellectuel est le même que le nôtre ! Et ils peuvent même ressentir des émotions ! Leur cerveau est connecté à une puce électronique qui a été programmée avec des valeurs de respect et d’équité, ainsi qu’un code de protection des Humains.

–          Je me demande comment ils peuvent accepter dans ces conditions d’être vos esclaves.

Elle me fusille du regard. Elle est sur le point de perdre ses moyens : dystopies originales

–          Ils ont l’avantage d’être physiquement très résistants. Par exemple, Gabrielle, je doute qu’un Immortel puisse s’attaquer à l’un d’eux. Notre planète a fait don de nombreux exemplaires à bord du Deus ex Machina pour assurer notre sécurité. Ils pourront le moment venu partir en mission comme nous tous. Ce sont toutes ces innovations technologiques qui font de notre planète une des plus riches. Malheureusement, d’après ce que tu nous as dit sur la tienne, il semble que la population attardée d’Aurore ne puisse atteindre ce degré de développement. dystopies originales

Je saute de mon siège pour l’empoigner. Rog m’attrape par les épaules et me bascule sur la chaise ; ses bras me maintiennent fermement assise. Puis il tape sur la table avec une main en guise d’avertissement : quatre doigts allongés et le pouce replié. Et dans son regard le message est clair : déjà quatre ennemis à bord ; ça suffit. Lise est figée, poings serrés, prête à bondir. Autour de la table, chacun retient son souffle. Seul Raphaël est serein. Je plonge dans ses yeux pour me calmer. dystopies originales

En arrière-plan, juste derrière lui, une ombre a bougé : la silhouette sombre de mon binôme s’est levée. Et comme le jour précédent, la tête encapuchonnée se tourne vers moi et s’incline lentement pour que je le suive. Je frissonne.

dystopies originales

 

Episode 22                              Retour vers la bibliothèque                              Episode 24 (parution le 24/12/17)

 

Ce roman vous plaît? Alors parlez-en autour de vous. Le bouche à oreille, c’est encore mieux que Google!

Et n’hésitez pas à me laisser un gentil commentaire : ce sera ma meilleure récompense.

 

Voici la liste des épisodes et leur date de parution sur le blog :

épisode 1du 1/12                  épisode 8 du 8/12                 épisode 15 du 15/12                épisode 22 du 22/12

épisode 2 du 2/12                 épisode 9 du 9/12                 épisode 16 du 16/12                épisode 23 du 23/12

épisode 3 du 3/12                 épisode 10 du 10/12              épisode 17 du 17/12               épisode 24 du 24/12

épisode 4 du 4/12                 épisode 11 du 11/12               épisode 18 du 18/12               épisode 25 du 25/12

épisode 5 du 5/12                 épisode 12 du 12/12               épisode 19 du 19/12

épisode 6 du 6/12                 épisode 13 du 13/12               épisode 20 du 20/12

épisode 7  du 7/12                épisode 14 du 14/12               épisode 21 du 21/12

dystopies originales
MagnusMens épisode 23 roman gratuit

 

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.