Ma cousine Rachel de Daphné du Maurier

Ma cousine Rachel de Daphne du Maurier

Ma cousine Rachel : une histoire d’amour sulfureuse. Un thriller psychologique, gothique. Des personnages ambigus, une chute machiavélique. Une adaptation au cinéma très attendue!

 

Thème : ma cousine Rachel ma cousine Rachel

Mystère, huis clos, thriller psychologique, époque victorienne, littérature anglaise

La Cornouailles chère à Daphne du Maurier - lieu où se déroule l'intrigue de ma cousine Rachel
La Cornouailles chère à Daphne du Maurier – lieu où se déroule l’intrigue de ma cousine Rachel

L’intrigue de « ma cousine Rachel »:

Philip vit depuis longtemps avec son cousin Ambroise, célibataire endurci, qui lui fait office de père. Sa surprise est grande lorsque celui-ci, parti en voyage en Italie, lui annonce par lettre qu’il se marie. Mais les lettres changent vite de ton, Ambroise soupçonnant petit à petit que son épouse Rachel cherche à l’empoisonner. Philip décide alors de partir coûte que coûte en Italie à la rescousse de son cousin.  Arrivé sur place, il est trop tard : Ambroise est mort. Philip s’apprête alors à recevoir de pied ferme sa veuve qui voudra probablement s’emparer de l’héritage. Mais sa rencontre avec sa cousine Rachel ne se déroule absolument pas comme il l’avait prévu.

Philip le héros de Ma cousine Rachel
Philip le héros de Ma cousine Rachel
Rachel telle qu'elle pourrait être dans le roman de Daphne du Maurier
Rachel telle qu’elle pourrait être dans le roman de Daphne du Maurier

3 bonnes raisons de lire  « Ma cousine Rachel » :

  • Daphne du Maurier est définitivement une spécialiste du suspense. Entre ses mains, ce qui peut paraître une banale histoire se transforme en un roman magistral. Ses ambiances « à la Hitchcock », ses personnages ambigus nous gardent en haleine. Un livre qu’on ne lâche pas jusqu’au mot FIN.

 

  • L’écriture est fluide et habile. Par petites touches, Daphne du Maurier manipule son lecteur et l’entraine dans l’intrigue toute en finesse et en non-dits ; parfois même sur des fausses pistes. Dans ce roman, comme dans Rebecca, elle joue avec son personnage narrateur dont le point de vue n’est pas objectif et sur qui on ne peut pas compter pour connaître la vérité. Ambigüe jusqu’au bout!

 

  • La chute est machiavélique…
tableau de l'époque dépeignant l'époque victorienne. imaginez ma cousine Rachel
tableau  dépeignant l’époque victorienne.

Anecdotes à raconter à la machine à café : ma cousine rachel

Daphne du Maurier est l’auteur des célèbres romans « Rebecca », « Les oiseaux », et « L’auberge de la Jamaïque », tous trois adaptés au cinéma par Hitchcock !

Daphne du Maurier a écrit Ma cousine Rachel dans sa demeure de Menabilly en Cornouailles (celle qui lui a inspiré Manderley ainsi que le manoir de ce roman) C’était son dixième roman, et le troisième se déroulant à Menabilly. Dès sa sortie, le livre est un succès. Il sera adapté au cinéma en 1952 par Henry Koster, avec Olivia de Havilland et Richard Burton.

Et voici que sort cette semaine une nouvelle adaptation cinématographique… que j’irai pour ma part voir dés sa sortie!

 

Envie de lire  » Ma cousine Rachel  » tout de suite? Suivez le lien vers le livre :

« Ma cousine Rachel  » vous a plu? Pour aller plus loin,

Ma cousine Rachel va vous mener par le bout du nez…

Si ma cousine Rachel se déroule sous l’époque victorienne dépeinte dans le célèbre roman de Jane Austen « Orgueil et préjugés », le roman de Daphne du Maurier en prend le contre-pied : son absence d’orgueil, l’absence de préjugés vont entraîner Philip dans une histoire d’amour sulfureuse. Et contrairement à Orgueil et préjugés, les héros dévoilent petit à petit leur côté sombre.

Daphne du Maurier reprend ici des thèmes qui lui sont chers et qui ont fait le succès des années auparavant de son roman « Rebecca » : un narrateur innocent et partial, une immense demeure isolée en Cornouailles (qui rappelle Manderley), un fantôme qui hante les héros, une idylle qui naît à l’étranger, un secret… Un roman victorien gothique qui se rapproche des romans des sœurs Brontë.

ma cousine rachel

Le tour de force de ce roman réside également dans le peu d’action et le peu de personnages de l’histoire, donnant encore plus d’intensité psychologique à ce huis-clos. Vous pensez que vous allez vous ennuyer en lisant ce roman? On parie?

Voici les personnages du roman Ma cousine Rachel :

  • Philip Ashley : jeune homme de 24 ans, habitant en Cornouailles depuis toujours et gérant d’une exploitation agricole.
  • Ambroise Ashley : cousin de Philip, mort à environ quarante ans des suites d’une maladie mystérieuse alors qu’il venait de se marier avec Rachel.
  • Rachel Ashley : déjà veuve d’un certain Cosimo Sangaletti, Rachel se retrouve à nouveau seule après la mort d’Ambroise.
  • Rainaldi : étrange ami et conseiller de Rachel.
  • Mr Kendall : parrain de Philip et ami d’Ambroise, il n’accorde aucune confiance à Rachel.
  • Louise Kendall : amie d’enfance de Philip, elle souhaiterait éloigner son ami de Rachel.
époque victorienne
époque victorienne : la mode au temps de ma cousine Rachel

Enfin, en tant que fan de cet auteur, je ne saurais trop vous conseiller le site qui lui est dédié :

Daphne du Maurier

Ma cousine Rachel – le film de 2017

Ah, ce roman fait définitivement partie de mes 10 préférés. Alors j’ai hâte de découvrir l’adaptation de ce roman au cinéma. Il y avait eu un  précédent en la matière, mais il datait! En effet, dès l’année suivant sa sortie, Henry Koster avait porté à l’écran ce magnifique roman de Daphne du Maurier. Richard Burton était Philip et Olivia de Havilland, Rachel. Il aura donc fallu attendre ce 26 juillet 2017 pour voir redonner un coup de jeune à cette adaptation. C’est le cinéaste Richard Michell qui s’est lancé dans cette aventure. Mais gageons que cette histoire mytérieuse et sombre l’aura beaucoup changé de l’ambiance légère de coup de foudre à Nothing Hill, l’un de ses 11 précédents films!

La bande annonce du film de 2017 promet. La distribution également est attractive, avec Sam Claflin dans le rôle de Philip et Rachel Weisz dans celui de Rachel. Jugez par vous-même :

ma cousine Rachel avec Sam Claflin dans le rôle de Philip
ma cousine Rachel avec Sam Claflin dans le rôle de Philip
Ma cousine Rachel jouée par Rachel Weisz
Ma cousine Rachel jouée par Rachel Weisz

Quelques anecdotes sur le tournage de ma cousine Rachel :

  • L’objectif du film : être aussi ambiguë le roman : Rachel l’a-t-elle fait ou pas?

ma cousine rachel

  • Pour ajouter à l’ambiance particulière, le film a été tourné dans une ancienne demeure médiévale au sud de l’Angleterre.Les scènes de la côte ont été tournées à Devon, cadre réputé pour ses falaises abruptes.

ma cousine rachel

  • Sam Claflin, pour prendre la pleine mesure du rôle qui lui a été confié, a dû prendre des leçons d’équitation et des leçons… de maniement de la faux!

ma cousine rachel

  • Enfin, la belle Rachel Weisz a dû porter uniquement des robes noires tout au long du film : parce qu’elle joue le rôle d’une jeune veuve, mais également  pour rajouter au côté sombre et mystérieux du personnage.

Daphné du Maurier et le cinéma ma cousine rachel

Oui, cet auteur est particulièrement appréciée des cinéastes. Nombreux sont ses romans qui ont fait l’objet d’une adaptation cinématographique. Mais c’est Hitchcock le premier qui a adapté Rebecca dès 1939 et s’est totalement inspiré du style »thriller psychologique » et « gothique moderne » de Daphné du Maurier. Un auteur de génie mondialement reconnu. Ma cousine Rachel est un de ses grands romans!

 

Extraits de Ma cousine Rachel

Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer ici quelques extraits du roman.

« Je jurai que, quelles que fussent les souffrances qu’Ambroise avait enduré avant de mourir, je les rendrais toutes à la femme qui en était la cause. »

« La jalousie d’un homme est comme celle d’un enfant, violente et absurde, sans profondeur. La jalousie d’une femme est adulte, c’est bien différent. »

« La vérité est une chose intangible, invisible, et il arrive que nous trébuchions dessus sans la reconnaître, mais elle est parfois découverte, saisie, comprise, par de vieilles gens proches de leur mort ou bien par des êtres très jeunes et très purs. »

« J’aime le calme d’une pièce après une réception. Les sièges sont déplacés, les coussins en désordre, tout montre que des gens se sont amusés; et l’on revient dans le salon vide, heureux que ce soit terminé, heureux de se reposer et dire : Nous revoilà seuls. Ambroise me disait à Florence que cela valait la peine de supporter l’ennui des visiteurs rien que pour le plaisir de leur départ. Comme il avait raison !  »

« – Pars si tu veux, dis-je, mais pas tout de suite. Donne-moi encore quelques semaines à garder dans mon souvenir. Je ne suis pas un voyageur. Tu es pour moi le monde. »

« Je ne sais pourquoi il s’attacha à moi, mais ce fut ainsi, dit-elle. Ces choses-là ne s’expliquent pas, elles arrivent. Pourquoi tel homme s’éprendra-t-il de telle femme, quel bizarre mélange dans notre sang nous attire les uns vers les autres, qui le dira ? « 

ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel ma cousine rachel

Envie de lire d’autres romans à suspense ? Voici mes propositions : ma cousine rachel

Content with a password

Retour vers la bibliothèque

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.