Pleurez “En attendant Bojangles” d’O. Bourdeaut

Pleurez “En attendant Bojangles” d’Olivier Bourdeaut

Ah, l’émotion de ce roman! Il y a de “l’écume des jours” dans ce récit, du “zèbre” et du film “la vie est belle” pour raconter la folie d’une mère : cadeau du ciel tout autant que maladie.

Thème :

famille, folie, bonheur, maladie, amour fou, vie hors norme,

L’intrigue – 4ème de couverture :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

 

3 bonnes raisons de lire  ” En attendant Bojangles ” :

  • Ce roman est pour tous ceux qui aiment se laisser porter par des émotions simples et profondes, remplies de poésie et d’extravagance. C’est le fils qui raconte, avec sa naïveté et sa logique d’enfant. Un regard sur la vie plein de magie.
  • Faire fi des petites règles qui nous régentent : changer de prénom tous les jours, promener en laisse sa grue comme un toutou, s’inventer une autre histoire quand la réalité est morose, ne jamais ouvrir le courrier… Pourquoi père et fils se laissent-ils entrainer dans cette vie? Et si le bonheur c’était de savoir mettre un brin de folie dans notre quotidien? Mais à quelle dose cette folie fait-elle basculer du bonheur à l’enfer?
  • Triste et optimiste à la fois, délirante et poétique dans ses actions et son écriture, dans ses tournures de phrases pleines d’imagination, mais surtout remplie d’amour; cette histoire va forcément vous toucher. On parie que vous allez verser une larme?

 

Anecdotes à raconter à la machine à café :

Connaissez-vous Olivier Bourdeaut ? Pas certain, car il est écrivain depuis peu ! Imaginez-vous un agent immobilier à la vie terne où les échecs se succèdent. Enfant il est déjà en difficulté : gaucher, dyslexique, rêveur, mauvais élève. Il décide d’arrêter l’école en 6ème. Adulte sans diplôme, il endosse un costume pour vendre des appartements. Pour s’évader, il écrit. Premières tentatives, premières galères pour trouver un éditeur qui n’aboutissent à rien. A la rue, il est recueilli par son frère qui le pousse à continuer, puis par ses parents. 2016 : changement de style de roman. En sept semaines, il se met de nouveau à l’œuvre et écrit “en attendant Bojangles”. Pourtant son roman ne plaît à personne dans sa famille, son entourage, ni dans le milieu littéraire. Une petite maison d’éditions accepte de le publier. Grand succès au bout de 3 mois à peine, pour aboutir au : prix France Télévisions, Grand prix RTL-Lire, et au prix du roman des étudiants France Culture. Gageons que ce roman lui a apporté une vie de folie!

Olivier Bourdeaut : “La limite entre la réalisation d’un rêve et la bêtise de l’acharnement, c’est très ténu. Si ce livre n’était pas sorti, je serai toujours le crétin qui s’acharne. Alors que désormais, je suis le crétin qui a réussi.” Un sacré personnage!

 

Envie de lire “En attendant Bojangles ” tout de suite? Suivez le lien vers le livre :

” En attendant Bojangles ” vous a plu? Pour aller plus loin,

 La chanson “Mr Bojangles” de Nina Simone

Pourquoi ce titre de roman ou autrement dit, pourquoi faire référence à cette chanson? Ah, il faut connaître les paroles et le contexte dans lequel elle a été écrite. Et alors vous comprendrez…

On ne peut pas parler du roman sans parler de la chanson de Nina Simone. Vous connaissez? Si la réponse est non, c’est le moment “culture” :

 

Cette chanson a une histoire originale : elle est née de la rencontre dans une cellule de prison d’un auteur compositeur avec un SDF, artiste de rues qui se faisait appeler Mr Bojangles. Les deux hommes ont commencé à discuter de tout et de rien ; puis le vagabond s’est mis à parler de sa vie d’errant et de son chien mort qui était son seul compagnon. L’ambiance est alors devenue très sombre. Alors pour détendre l’atmosphère, Mr Bojangles s’est mis à faire des claquettes en chantant des airs gaies. C’est l’histoire de la chanson…

En voici les paroles traduites :

“I knew a man Bojangles

Je connaissais un homme, il s’appelait Bojangles

And he danced for you

Et il dansait pour vous

In worn out shoes

Dans des chaussures hors d’âge

With silver hair, a ragged shirt

Cheveux gris, une chemise en loques

And baggy pants, the old soft show

Et des pantalons amples, c’était le spectacle habituel

He jumped so high, he jumped so high

Il sautait si haut, il sautait si haut

Then he lightly touched down

Puis il retombait doucement sur le sol

I met him in a cell in New Orleans

Je l’ai rencontré dans une cellule à la Nouvelle-Orléans

I was down and out

J’étais au fond du trou

He looked at me to be the eyes of age

Il m’a regarda avec le regard de ceux qui ont tout vu

As he spoke right out

Et il se mit aussitôt à parler

He talked of life, he talked of life

Il parla de la vie, de la vie

He laughed, slapped his leg a step

Il rit, il ébaucha un pas de danse

He said his name, Bojangles

Il me dit son nom, Bojangles

And he danced a lick across the cell

Puis il a traversé la cellule en dansant

He grabbed his pants

Il a remonté son pantalon

in fettered stance

entre deux couplets

Oh, he jumped up high

Oh, ce qu’il sautait haut

Then he clicked his heels

Puis il claqua des talons

He let go a laugh, he let go a laugh

Il laissa échapper un rire, il laissa échapper un rire

Shook back his clothes all around

Il secoua ses fringues autour de lui

Mr. Bojangles, Mr. Bojangles

Mr. Bojangles, Mr. Bojangles

Mr. Bojangles, dance!

Mr. Bojangles, dansez !

He danced for those

Il dansait pour eux

At minstrel shows and county fairs

Aux spectacles de variétés et aux foires de comtés

Throughout the south

A travers tout le Sud

He spoke with tears of 15 years

Avec des larmes dans les yeux, Il parla des 15 années

How his dog and him traveled about

Pendant lesquelles son chien et lui avaient traversé le pays

His dog up and died, he up and died

Puis son chien est mort dans ses bras, il est mort dans ses bras

After 20 years he still grieves

Vingt ans après, il le pleure encore

He said I dance now

Il dit, je danse maintenant

At every chance in honky tonks

A chaque occasion, dans tous les tripots

For drink and tips

Pour un coup à boire, pour une aumône

But most of the time

Mais la plupart du temps

I spend behind these county bars

Je le passe derrière le comptoir

Cause I drinks a bit

Parce que j’ai trop bu

He shook his head

Il secoua la tête

And as he shook his head

Et il secoua la tête

I heard someone ask him

J’entendis quelqu’un lui demander

Please, please

S’il vous plaît, s’il vous plaît

Mr. Bojangles, Mr. Bojangles

Mr. Bojangles, Mr. Bojangles,

Mr. Bojangles, dance!

Mr. Bojanglez, dansez !

 

 

 Envie de lire d’autres romans entre folie et sagesse? Voici mes propositions :

Soie d'Alessandro Barrico carlos ruiz zafon neige en attendant bojnagles olivier bourdeaut
Soie d’Alessandro Barrico

Soie d’Alessandro Baricco. Ce qui relie ce roman à “en attendant Bojangles” : sa poésie, son univers entre rêve et réalité, son imagination, l’amour profond qui anime ses personnages, et la musique…

 

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson en attendant bojangles
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire:une gageure de choisir pour héros un vieux du quatrième age,innocent et malicieux. Mais les rêves de liberté et d’aventure n’ont pas d’âge

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire Dans un tout autre genre, ce road movie met en scène un personnage improbable, barré tout autant que malicieux et profondément attachant.

 

contes gratuits couverture nasr eddin hodja en attendant bojanglesContes de Nasreddin Hodja Dans un tout autre monde, celui de l’orient et de ses contes anciens, où l’on se rend compte que la folie et l’absurde sont souvent si proches de la sagesse…

 

 

Retour vers la bibliothèque

Cet article vous a plu? Alors parlez-en autour de vous. Le bouche à oreille, c’est encore mieux que Google!

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.