Quel style d’écriture aimez-vous lire? Test en aveugle et quizz

Ah quel style!

Voila un cri que les amoureux des livres poussent quelques fois avec ferveur et que les écrivains en herbe rêvent de susciter auprès de leur public, tel un chanteur de rock en plein concert.

Pour ma part, à chaque fois que cela m’est arrivé, j’en ai gardé un souvenir tenace, au point même d’accoucher d’un blog sur les livres (moi qui ne connaissais rien à rien dans ce domaine). Alors aujourd’hui, plutôt que de vous proposer un roman en particulier, c’est un florilège de styles d’écriture que je vous soumets :

  • classique ou moderne
  • dans un langage soutenu ou un langage parlé simple
  • poétique ou incisif, drôle, mutin
  • avec des effets de style particuliers
  • des phrases rythmées, musicales, de la peinture …

Vous pouvez de cette façon tester tous ces styles “en aveugle”, sans à-priori sur l’auteur, le roman ou le sujet de l’histoire et vous découvrirez peut-être de nouveaux horizons pour vos lectures. Laissez-vous surprendre!

bilbo le hobbit JRR Tolkien langue inventée

Pour les lecteurs : quel style d’écriture aimez-vous lire?

Ami lecteur, vous êtes emballé? Ce fameux cri vous monte à la gorge en lisant un extrait? Alors c’est que vous êtes prêt à dévorer l’auteur (enfin ses écrits bien sûr). Et pour rajouter un peu de piment, je ne vous indiquerai pas  de qui est cet extrait, mais vous renverrai juste vers l’article le concernant. Les plus cultivés d’entre vous (ou en tout cas ceux qui ont lu les mêmes livres que moi) pourront s’amuser à chercher à qui appartient ce style d’écriture… Attention, il y a de tout, du littéraire au plus burlesque, et pour tous les goûts  (les miens étant très hétéroclites)

 

Pour les auteurs : quel style d’écrivain êtes-vous ou rêvez-vous d’être?

Ami auteur, vous cherchez dans le désordre : à susciter l’émotion, à trouver votre style, à copier car vous manquez d’inspiration, … Piochez chez les grands, il n’y a pas mieux.

Et puis il y a les phrases célèbres, celles qui ont marqué au point d’entrer dans la culture et le langage populaire. Saurez-vous les reconnaître et les situer?

C’est partit.

 

Style d’écriture – des exemples parmi mes auteurs préférés

Quand un cintre peut provoquer tout (trop?) un flot d’imagination… et d’humour grinçant

Ah, voila un auteur au style bien particulier, reconnaissable entre tous. Alors je vous ai choisi un extrait un peu moins connu pour que ce ne soit pas trop facile à deviner : de grandes phrases, des hyperboles, de la personnification, un vocabulaire riche, un auteur qui adore les mots, des liens et des chutes incongrues, bref un excès orchestré jusqu’à la dérision de soi.

“Les portes du placard s’entrouvrent dans un souffle. Les cintres sont là, accrochés à leur tringle dans la pénombre hostile. On dirait un rang de vampires agrippés à la branche morte d’un chêne noir, dans l’attente silencieuse du poulain égaré au tendre flan duquel ils ventouseront leur groin immonde pour aboucher son sang clair en lentes succions gargouillées et glaireuses jusqu’à ce que mort s’en suive. Cependant l’attitude de l’homme n’est pas menaçante. Simplement, il veut son pantalon, le gris avec les pinces devant et les petits revers”

Qui est-ce? Pour le découvrir à travers ses livres cliquez ici

Bientôt 4 siècles et pas une ride – un style à faire pâlir de jalousie tous ceux qui rêvent du succès littéraire

Toutes ces phrases sont de lui ; et elles sont toutes entrées dans notre culture. Ah, bien sûr vous saurez tout de suite donner le nom de l’auteur. Mais saurez-vous identifier le titre de l’oeuvre dont chaque phrase est extraite? (réponses à la fin de cet article). Là aussi le style est travaillé autant par plaisir de la langue que pour tourner en dérision celui qui les dit ou encore pour faire rire.

“La peste soit de l’avarice et des avaricieux”

“Cachez ce sein que je ne saurai voir”

“Mais que diable allait-il faire dans cette galère?

“Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour” et “Ah! La belle chose que de savoir quelque chose!”

“On ne meurt qu’une fois, et c’est pour si longtemps.” (pour les spécialistes)

“La douce chose que d’aimer, lorsque l’on ne voit point d’obstacle à ces aimables chaînes dont deux cours se lient ensemble !”

Poésie, romantisme dans le style grande littérature

“Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.”

Vous avez deviné de qui il s’agit? Voir le film ci-dessous. Ce grand auteur romantique est pour moi une référence. De style complexe au début de sa carrière, avec de longues phrases, des adjectifs savants, un rythme poétique très travaillé, il s’est, vers la fin de sa vie “allégé” tout en gardant cette beauté de langage. Ce début de poème en alexandrins a un rythme tout particulier, irrégulier, avec des phrases de plus en plus longues : 2+3+7 pieds pour le premier vers,  4+2+6 pieds pour le second vers,  5+6  pieds pour le 3ème vers, puis 12 pieds sans coupure dans la phrase pour le dernier vers. Les phrases courtes rythment l’action et les phrases longues font ressortir l’émotion. Le sujet principal n’est pas abordé tout de suite. On ressent d’abord avant de comprendre de quoi il s’agit dans le dernier vers.

 

 

De la poésie en prose dans un style plus moderne

Pour tous les amoureux des livres qui prennent leur temps, tous ceux qui voient dans des faits plus loin que des faits. Voici une auteur au style descriptif qui fait passer des idées et des émotions fortes sans jamais les dire vraiment. Un roman tableau aux nuances toutes en finesses comme son écriture.

J’avais l’habitude de disposer les légumes en cercle, par catégorie, comme les parts d’une tarte. Il y avait cinq parts : choux rouges, oignons, poireaux, carottes et navets. Je m’étais servie d’une lame de couteau pour délimiter chaque part et j’avais placé une rondelle de carotte au centre.
L’homme tapota sur la table. “Est-ce dans cet ordre qu’ils iront dans la soupe ?” me demanda-t-il en étudiant le cercle.
– Non Monsieur”, j’hésitais, je n’aurais pu expliquer pour quelle raison je les ai arrangés de la sorte. Je m’étais dit que ça devait être comme ça, un point c’est tout, mais j’avais trop peur d’avouer ça à un monsieur.
– “Je vois que vous avez mis de côté les légumes blancs, reprit-il en montrant les navets et les oignons. Tiens, ceux de couleur orange ne voisinent pas avec ceux de couleur pourpre, pourquoi ça?” Il ramassa une tranche de chou et un bout de carotte, les secoua dans sa main comme des dés.
Je regardais ma mère, elle hocha discrètement la tête.
-“Les couleurs jurent parfois quand elles sont côte à côte, Monsieur”.

Vous aimez? Vous ne savez pas de qui il s’agit?  Vous trouverez la réponse dans ce lien.

 

Un style moderne, simple, incisif

Un ton qui claque, des phrases courtes, des mots qui en disent beaucoup sur ceux qui les prononcent pour cette pièce de théâtre (ma préférée) lourde de sens et dont une des phrases résume à elle seule tout un courant de pensées. Vous saurez forcément qui est l’auteur et reconnu la pièce de théâtre en question. Pour en savoir plus, suivez ce lien vers cet auteur au style mordant.

Moi, je suis méchante : ça veut dire que j’ai besoin de la souffrance des autres pour exister. Une torche. Une torche dans les coeurs. Quand je suis toute seule, je m’éteins.

Alors c’est ça l’enfer. Je n’aurais jamais cru…Vous vous rappelez : le soufre, le bûcher, le gril… Ah! Quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l’enfer c’est les autres.

Représentation classique de l'enfer à l'opposée de celle de Sartre dans Huis clos style d'écriture
Représentation classique de l’enfer

Des mots écrits comme de la musique

Dès le premier chapitre, j’ai été conquise par ce style d’écriture. Oui, c’est d’abord le style qui m’a poussée à lire ce roman : on dirait une partition de musique tellement on entend son rythme en le lisant. Une musique de conte exotique qui transporte et surprend.  Il faut dire que l’auteur est également musicien…

Bien que son père eût imaginé pour lui un brillant avenir dans l’armée, Hervé Joncour avait fini par gagner sa vie grâce à une profession insolite, à laquelle n’étaient pas étrangers, par une singulière ironie, des traits à ce point aimables qu’ils trahissaient une vague inflexion féminine.

Pour vivre, Hervé Joncour achetait et vendait des vers à soie.

On était en 1861. Flaubert écrivait Salammbô, l’éclairage électrique n’était encore qu’une hypothèse et Abraham Lincoln, de l’autre côté de l’Océan, livrait une guerre dont il ne verrait pas la fin.

Hervé Joncour avait trente-deux ans.

Il achetait, et il vendait.

Des vers à soie.

Découvrez ce roman musical et son auteur dans cet article.

 

Classique et moderne, sérieux et mutin tout à la fois

Qui pourrait imaginer que ce roman a été écrit par une auteur du XXIème siècle? Le style de l’époque de Louis XIV y est reproduit à merveille avec ses tournures et ses mots d’esprit. Il faut dire que c’est là l’oeuvre d’une grande dame de l’académie Goncourt! Un vrai bijou qui se lit comme du petit lait.

Je m’amusai à apprivoiser des singes. Je fus bientôt rassasiée de ce divertissement pour me dispenser de rechercher plus tard la compagnie de ces animaux comme le faisaient toutes les dames de Versailles; j’avoue que la faveur de ces bêtes, du temps de leur plus grande mode, n’a pas laissé de me surprendre; ayant jugé leur conversation un peu courte quand je n’étais qu’une enfant de douze ans, je n’ai jamais pu concevoir que leur entretien pût suffire à des marquises de quarante; mais on dit que qui se ressemble s’assemble et je ne suis qu’à demi étonnée que quelques unes de ces dames aient reconnu là leur vraie famille.

Pour vous laisser emporter à la cour de Louis XIV, suivez ce lien vers l’article correspondant.

L'allée du roi - Le château de Maintenon, cadeau du roi à sa dulcinée, un château et surtout un titre de noblesse à celle qui était "la veuve Scarron" style d'écriture
Le château de Maintenon, cadeau du roi à sa dulcinée, un château et surtout un titre de noblesse à celle qui était “la veuve Scarron”

Les familles fondées par ces femmes de "certaines n'avaient jamais vu la mer", seront lors de la seconde guerre mondiale déportées dans des camps. style d'écriture

Un style unique à la première personne du pluriel

Avez-vous déjà lu un roman qui décline son histoire au “nous” de bout en bout? Ce livre est une expérience à lui tout seul. Ce “nous” qui raconte une histoire poignante à plusieurs voies, renforce l’effet de puissance. Le style poétique est superbe et très émouvant. Si vous êtes touché par ce style si particulier, venez découvrir ce roman unique ici

“Certaines d’entre nous n’avaient mangé toute leur vie durant que du gruau de riz et leurs jambes étaient arquées, certaines n’avaient que quatorze ans et c’étaient encore des petites filles. Certaines venaient de la ville et portaient d’élégants vêtements. (…) Certaines descendaient des montagnes et n’avaient jamais vu la mer. “

“Si nos maris nous avaient dit la vérité dans leurs lettres – qu’ils n’étaient pas négociants en soieries mais cueillaient des fruits, qu’ils ne vivaient pas dans des vastes demeures aux pièces nombreuses mais dans des tentes, des granges, voire des champs, à la belle étoile – jamais nous ne serions venues en Amérique accomplir une besogne qu’aucun Américain qui se respecte n’eût acceptée.”

Mystère, mystère

Et si vous découvriez un nouvel auteur en aveugle? Dans un style moderne simple et rythmé, voici le premier chapitre de ce roman d’aventure et d’amour.

MagnusMens : tous les dangers style d'écriture

 

Dans un instant, ils vont apparaître. Nous saurons enfin à quoi ressemblent les cinq plus puissants personnages de l’Alliance, ceux qui nous ont choisis parmi la foultitude des candidats pour sauver notre monde.

Autour de moi, la rage de se battre monte aux lèvres, les yeux pétillent de courage, les muscles se bandent et les thorax se gonflent de se savoir l’élite guerrière. Comme eux, je devrais être fière d’être ici, mais il n’en est rien…

Partout, ce ne sont que des corps impressionnants qui respirent la force et la vaillance. Ma stature frêle dénote, et je commence à douter…

C’est que je sais que je ne mérite pas ma place ici.

Comme eux, j’ai entendu l’appel des « cinq ». Comme eux, je me suis portée volontaire. Mais cela n’a rien à voir avec leur dévouement et leur bravoure : je n’avais pas le choix. Et ce ne sont pas mes qualités guerrières qui m’ont valu d’être choisie.

C’est Trévor qui a joué d’influence pour que j’intègre cette mission ici à bord du « Deus ex Machina ». Sa motivation devait être grande pour trouver les arguments, user de tous ses pouvoirs de persuasion pour m’envoyer ici. Mais était-ce pour me sauver comme je l’ai cru d’abord ou pour m’éliminer légalement et prendre ma place ?

Lui qui a reçu la formation que je n’ai pas eue pour gouverner…

Lui qui a reçu l’affection que mon père ne me donnait pas…

Mon père… C’est à cause de lui que j’en suis arrivée là…

L’espace délimité par les cloisons de fer glacées de ce vaisseau se remplit progressivement de ce mélange d’exaltation, de détermination, d’orgueil et de sudation si caractéristique de ceux qui partent volontaires au combat. L’attente de l’arrivée des « cinq » paraît interminable. La tension monte de seconde en seconde.”

Alors, envie de lire la suite? Si oui, suivez le guide ici.

Réponses pour l’auteur de bientôt 4 siècles :

Il s’agit bien entendu de Molière dont on fêtera les 400 ans de sa naissance en 2022; Molière que l’on étudie toujours en classe, dont le style bien que classique est très facile à lire et plein d’humour.

Les citations dans l’ordre de l’article sont extraites de : l’avare, Tartuffe, les fourberies de Scapin, le bourgeois gentilhomme, le dépit amoureux, les fourberies de Scapin.

 

Style d’écriture – la conclusion

Lequel de ces styles avez-vous aimé? Avez-vous fait des découvertes? Avez-vous envie de partager d’autres “bijoux” qui ne sont pas dans cet article? N’hésitez pas à laisser un commentaire. Vous serez le/la bienvenu(e).

 

Retour vers la bibliothèque

Cet article vous a plu? Alors parlez-en autour de vous. Le bouche à oreille, c’est encore mieux que Google!

 

Exprimez-vous! Un avis à donner sur un roman, une demande particulière? Ecrivez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.